1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

Versets bibliques pour référence :

« Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait » (Jean 21:25).

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

« Voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux » (Apocalypse 5:5).

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit » (Apocalypse 2:17).

Paroles de Dieu concernées :

Quelle sorte de livre est la Bible ? L’Ancien Testament est l’œuvre de Dieu à l’ère de la Loi. L’Ancien Testament de la Bible rapporte toute l’œuvre de l’Éternel pendant l’ère de la Loi et Son œuvre de création. Il rapporte l’œuvre accomplie par l’Éternel, et il termine les récits de l’œuvre de l’Éternel par le livre de Malachie. L’Ancien Testament rapporte deux parties de l’œuvre accomplie par Dieu : une partie est l’œuvre de la création et l’autre est le décret de la loi. Les deux sont l’œuvre accomplie par l’Éternel. L’ère de la Loi représente l’œuvre de Dieu accomplie sous le nom de l’Éternel Dieu. C’est l’œuvre entière effectuée principalement sous le nom de l’Éternel. Ainsi, l’Ancien Testament rapporte l’œuvre de l’Éternel et le Nouveau Testament rapporte l’œuvre de Jésus, œuvre qui a été réalisée principalement sous le nom de Jésus. La signification du nom de Jésus et Son œuvre sont consignées, pour la plus grande part, dans le Nouveau Testament. À l’ère de la Loi de l’Ancien Testament, l’Éternel a construit le temple et l’autel en Israël. Il a guidé la vie des Israélites sur la terre, ce qui prouve qu’ils étaient Ses élus, le premier groupe de gens qu’Il a choisi sur la terre et qui étaient selon Son propre cœur, le premier groupe qu’Il a dirigé personnellement. Les douze tribus d’Israël ont été le premier groupe d’élus de l’Éternel, et ainsi Il a toujours travaillé en eux, jusqu’au moment où l’œuvre de l’Éternel de l’ère de la Loi s’est terminée. La deuxième étape de l’œuvre a été l’œuvre de l’ère de la Grâce du Nouveau Testament et a été réalisée au sein du peuple juif, au sein d’une des douze tribus d’Israël. La portée de l’œuvre était moins ample parce que Jésus était Dieu fait chair. Jésus a œuvré seulement dans le pays de Judée et pendant seulement trois ans et demi ; ainsi, ce qui est inclus dans le Nouveau Testament est loin de pouvoir dépasser le volume de l’œuvre figurant dans l’Ancien Testament.

Extrait de « Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

La Bible est un livre historique. Bien sûr, elle contient aussi quelques-unes des prévisions des prophètes, et ces prévisions ne sont pas du tout historiques. La Bible comprend plusieurs parties, pas seulement la prophétie ou seulement l’œuvre de l’Éternel, ni seulement les épitres pauliniennes. Tu dois savoir combien de parties la Bible comprend ; l’Ancien Testament comprend la Genèse, l’Exode…, et il y a aussi les livres de la prophétie que les prophètes ont écrits. À la fin, l’Ancien Testament se termine par le livre de Malachie. Il rapporte l’œuvre de l’ère de la Loi, qui a été dirigée par l’Éternel ; de la Genèse au livre de Malachie, c’est un rapport complet de toute l’œuvre de l’ère de la Loi. Autrement dit, l’Ancien Testament rapporte tout ce qui a été expérimenté par les gens guidés par l’Éternel à l’ère de la Loi. […] Les prophètes de cette époque étaient inspirés par l’Éternel et annonçaient des prophéties, ils prononçaient beaucoup de paroles, et ils prophétisaient les choses de l’ère de la Grâce, ainsi que la destruction du monde dans les derniers jours, à savoir l’œuvre que l’Éternel avait planifiée. Tous les autres livres rapportent l’œuvre accomplie par l’Éternel en Israël. Ainsi, lorsque tu lis la Bible, tu lis principalement sur l’œuvre de l’Éternel en Israël. L’Ancien Testament de la Bible rapporte principalement l’œuvre de direction d’Israël par l’Éternel, Son utilisation de Moïse pour guider les Israélites hors d’Égypte, Moïse qui a libéré le peuple des chaînes du pharaon et l’a conduit à travers le désert. Ensuite, le peuple est entré en Canaan, et tout ce qui suit raconte sa vie en Canaan. Tout le reste rapporte l’œuvre de l’Éternel en Israël. Tout l’Ancien Testament raconte l’œuvre de l’Éternel en Israël, l’œuvre de l’Éternel dans le pays où Il a créé Adam et Ève. À partir du moment où Dieu a officiellement commencé à conduire les gens sur la terre après Noé, tout ce qui est inclus dans l’Ancien Testament est l’œuvre d’Israël. Et pourquoi aucune œuvre au-delà d’Israël n’est-elle rapportée ? Parce que la terre d’Israël est le berceau de l’humanité. Au commencement, il n’y avait pas d’autres pays en dehors d’Israël, et l’Éternel n’œuvrait pas en d’autres lieux. Ainsi, ce qui est rapporté dans l’Ancien Testament de la Bible est purement l’œuvre de Dieu en Israël à ce moment-là. Les paroles prononcées par les prophètes, par Ésaïe, Daniel, Jérémie et Ézéchiel… leurs paroles prédisent Son autre œuvre sur la terre, elles prédisent l’œuvre de l’Éternel Dieu Lui-même. Tout cela est venu de Dieu, ce fut l’œuvre du Saint-Esprit, et en dehors de ces livres des prophètes, tout le reste est un rapport de l’expérience que les gens ont faite de l’œuvre de l’Éternel en ce temps-là.

L’œuvre de la création a eu lieu avant l’existence de l’humanité, mais le livre de la Genèse est venu après l’humanité seulement. Le livre a été écrit par Moïse au cours de l’ère de la Loi. C’est comme les choses qui se produisent parmi vous aujourd’hui : après qu’elles se produisent, vous les écrivez pour les montrer aux gens, à l’avenir. Et pour les gens de l’avenir, ce que vous avez écrit s’est produit dans le passé. Ce n’est que de l’histoire. Les choses écrites dans l’Ancien Testament sont l’œuvre de l’Éternel en Israël, et ce qui est écrit dans le Nouveau Testament est l’œuvre de Jésus pendant l’ère de la Grâce. Les deux Testaments rapportent l’œuvre accomplie par Dieu dans deux ères différentes. L’Ancien Testament rapporte l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi, et donc l’Ancien Testament est un livre historique, tandis que le Nouveau Testament est le produit de l’œuvre de l’ère de la Grâce. Lorsque la nouvelle œuvre a commencé, il est aussi devenu dépassé, et donc, le Nouveau Testament aussi est un livre historique. Bien sûr, le Nouveau Testament n’est pas aussi systématique que l’Ancien Testament ni ne rapporte autant de choses. Les nombreuses paroles prononcées par l’Éternel sont toutes incluses dans l’Ancien Testament de la Bible, alors que les quatre Évangiles ne rapportent que quelques-unes des paroles de Jésus. Bien sûr, Jésus a aussi beaucoup œuvré, mais cela n’a pas été rapporté en détail. Le Nouveau Testament rapporte beaucoup moins de choses parce que Jésus a œuvré sur terre durant trois ans et demi seulement ; Son œuvre et celle des apôtres sont bien moindres que celle de l’Éternel. Ainsi, le Nouveau Testament contient un plus petit nombre de livres que l’Ancien Testament.

Extrait de « Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

La Bible est aussi appelée l’Ancien et le Nouveau Testament. Savez-vous à quoi se réfère le mot « testament » ? Le mot « testament » dans l’Ancien Testament vient de l’alliance de l’Éternel avec le peuple d’Israël quand Il a tué les Égyptiens et a sauvé les Israélites du Pharaon. Bien sûr, le signe de cette alliance était le sang de l’agneau sur les linteaux par lequel Dieu a établi une alliance avec l’homme, une alliance qui disait que tous ceux qui avaient le sang de l’agneau sur les deux poteaux et le linteau de la porte étaient Israélites, ils étaient les élus de Dieu, et l’Éternel les épargnerait tous. (L’Éternel était alors sur le point de tuer tous les fils premiers-nés d’Égypte, et également les premiers-nés du petit et du gros bétail.) Cette alliance a deux niveaux de signification. L’Éternel ne sauverait aucune personne ou aucun animal de l’Égypte ; Il tuerait tous leurs fils premiers-nés et les premiers-nés du gros et du petit bétail. Ainsi, dans plusieurs livres de prophéties, il a été prédit que les Égyptiens seraient sévèrement châtiés à cause de l’alliance de l’Éternel. C’est le premier niveau de signification de l’alliance. L’Éternel a tué les fils premiers-nés d’Égypte et tous les premiers-nés du bétail et Il a épargné tous les Israélites, ce qui signifie que tous ceux qui étaient de la terre d’Israël ont été choyés par l’Éternel, et tous seraient épargnés ; Il voulait faire une œuvre à long terme en eux, et Il a établi l’alliance avec eux en utilisant le sang de l’agneau. À partir de ce moment, l’Éternel ne tuerait pas les Israélites. Il a dit qu’ils seraient à jamais Ses élus. Parmi les douze tribus d’Israël, Il commencerait Son œuvre de toute l’ère de la Loi, Il dévoilerait toutes Ses lois aux Israélites, et Il choisirait parmi eux des prophètes et des juges, et ils seraient au centre de Son œuvre. L’Éternel a établi une alliance avec eux : à moins que l’ère change, Il ne travaillerait que parmi les élus. L’alliance de l’Éternel était immuable, car elle avait été établie dans le sang et elle avait été établie avec Ses élus. Plus important encore, Il avait choisi un cadre approprié et une cible appropriée par lesquels commencer Son œuvre de l’ensemble de l’ère, et donc les gens considérèrent l’alliance comme particulièrement importante. C’est le second niveau de signification. À l’exception de la Genèse qui précède l’alliance, tous les autres livres de l’Ancien Testament rapportent l’œuvre de Dieu parmi les Israélites après la création de l’alliance. Bien sûr, il existe des récits occasionnels sur les païens, mais dans l’ensemble, l’Ancien Testament documente l’œuvre de Dieu en Israël. En raison de l’alliance de l’Éternel avec les Israélites, les livres écrits durant l’ère de la Loi sont appelés l’Ancien Testament. Ils sont nommés d’après l’alliance de l’Éternel avec les Israélites.

Le Nouveau Testament est nommé d’après le sang versé par Jésus sur la croix et Son alliance avec tous ceux qui ont cru en Lui. L’alliance de Jésus était la suivante : les gens n’avaient qu’à croire en Lui pour que leurs péchés soient pardonnés en raison du sang qu’Il avait versé, et ainsi ils seraient sauvés, renaîtraient par Lui et ne seraient plus pécheurs. Les gens n’avaient qu’à croire en Lui pour recevoir Sa grâce, et alors ils ne souffriraient pas en enfer après leur mort. Tous les livres de l’ère de la Grâce furent écrits après cette alliance et ils documentent l’œuvre et les paroles de cette alliance. Ils se limitent au salut par la crucifixion du Seigneur Jésus ou à l’alliance ; tous les livres ont été écrits par les frères en le Seigneur qui avaient des expériences. Ainsi, ces livres sont également nommés d’après une alliance : ils sont appelés le Nouveau Testament. Ces deux Testaments comprennent seulement l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce, et n’ont aucun lien avec l’ère finale.

Extrait de « Au sujet de la Bible (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de gens croient que comprendre et interpréter la Bible équivaut à trouver le vrai chemin, mais est-ce vraiment si simple en réalité ? Personne ne connaît la réalité de la Bible : elle n’est rien de plus qu’un récit historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux étapes précédentes de Son œuvre. Elle ne t’offre aucune compréhension des objectifs de l’œuvre de Dieu. Quiconque a lu la Bible sait qu’elle documente les deux étapes de l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament raconte l’histoire d’Israël et l’œuvre de l’Éternel depuis la création jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Le Nouveau Testament relate l’œuvre de Jésus sur terre, ce qui correspond aux quatre Évangiles, et le travail de Paul. Ne sont-ils pas des documents historiques ? Ils rappellent des choses du passé aujourd’hui et sont donc des documents historiques. Qu’importe leur véracité ou leur réalité, ils restent historiques. L’Histoire ne peut pas répondre au présent, car Dieu ne contemple pas l’Histoire ! Ainsi, si tu comprends seulement la Bible et non l’œuvre que Dieu a l’intention d’accomplir aujourd’hui et que tu crois en Dieu sans chercher l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas ce que chercher Dieu signifie. Si tu lis la Bible afin d’étudier l’histoire d’Israël, à la recherche de l’histoire de la création de tous les cieux et de la terre par Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu. Or, aujourd’hui, puisque tu crois en Dieu et cherches la vie, puisque tu cherches à Le connaître Lui, et non des lettres et des doctrines mortes, puisque tu ne cherches pas à comprendre l’Histoire, tu dois chercher la volonté de Dieu actuelle et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu étais un archéologue, tu pourrais lire la Bible, mais tu n’en es pas un. Tu fais partie de ceux qui croient en Dieu et tu ferais mieux de chercher la volonté de Dieu actuelle. En lisant la Bible, dans le meilleur des cas, tu comprendras un peu l’histoire d’Israël, tu connaîtras mieux la vie d’Abraham, de David et de Moïse, tu découvriras comment ils vénéraient l’Éternel, comment l’Éternel brûlait ceux qui s’opposaient à Lui et comment Il a parlé aux gens de cette ère. Tu découvriras seulement l’œuvre de Dieu passée. Les récits de la Bible relatent la façon dont le peuple d’Israël vénérait Dieu à l’origine et vivait sous la direction de l’Éternel. Parce que les Israélites étaient le peuple élu de Dieu, tu peux voir dans l’Ancien Testament que tout le peuple d’Israël était fidèle à l’Éternel et qu’Il protégeait et bénissait tous ceux qui Lui obéissaient. Tu peux apprendre que, lorsque Dieu œuvrait en Israël, Il était rempli de miséricorde et d’amour, qu’Il était aussi possédé par un feu dévorant et que tous les Israélites, du plus petit au plus puissant, vénéraient l’Éternel. Ainsi, tout le pays était béni par Dieu. Telle est l’histoire d’Israël racontée dans l’Ancien Testament.

Extrait de « Au sujet de la Bible (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce qui est rapporté dans la Bible est limité et ne peut pas représenter toute l’œuvre de Dieu. Les quatre Évangiles ont moins d’une centaine de chapitres au total qui racontent un nombre limité d’événements, tels que Jésus maudissant le figuier ; Pierre reniant Jésus trois fois ; Jésus apparaissant aux disciples après Sa crucifixion et Sa résurrection ; l’enseignement sur le jeûne, la prière, le divorce ; la naissance et la généalogie de Jésus ; le choix des disciples par Jésus ; etc. Cependant, les hommes les valorisent comme des trésors, les comparant même avec l’œuvre d’aujourd’hui. Ils croient même que toute l’œuvre que Jésus a accomplie dans Sa vie n’atteignait qu’une certaine quantité, comme si Dieu n’était capable de faire que cela et rien de plus. N’est-ce pas absurde ?

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux voir l’œuvre de l’ère de la Loi, voir comment les Israélites ont suivi le chemin de l’Éternel, alors tu dois lire l’Ancien Testament ; si tu veux comprendre l’œuvre de l’ère de la Grâce, alors tu dois lire le Nouveau Testament. Mais comment peux-tu voir l’œuvre des derniers jours ? Tu dois accepter la direction du Dieu d’aujourd’hui et entrer dans l’œuvre d’aujourd’hui, car c’est une nouvelle œuvre et personne ne l’a écrite à l’avance dans la Bible. Aujourd’hui, Dieu est devenu chair et a choisi d’autres élus en Chine. Dieu œuvre dans ces gens, Il continue Son œuvre sur la terre, continue l’œuvre de l’ère de la Grâce. L’œuvre d’aujourd’hui est un chemin que l’homme n’a jamais foulé et une voie que personne n’a jamais vue. C’est une œuvre qui n’a jamais été faite auparavant, c’est l’œuvre de Dieu la plus récente sur la terre. Ainsi, une œuvre qui n’a jamais été faite auparavant n’est pas dans l’histoire, car le présent est le présent et n’est toujours pas devenu le passé. Les gens ne savent pas que Dieu a fait une nouvelle œuvre plus grande sur la terre, à l’extérieur d’Israël, que cette œuvre dépasse déjà Israël et les prévisions des prophètes, que c’est une œuvre nouvelle et merveilleuse en dehors des prophéties, une œuvre plus récente au-delà d’Israël, une œuvre que les gens ne peuvent ni percevoir ni imaginer. Comment la Bible pourrait-elle rapporter explicitement ce travail ? Qui aurait pu écrire à l’avance chaque petite partie de l’œuvre d’aujourd’hui, sans omissions ? Qui pourrait rapporter cette œuvre plus puissante et plus sage qui défie les conventions du vieux livre moisi ? L’œuvre d’aujourd’hui ne fait pas partie de l’histoire, et ainsi, si tu veux emprunter le nouveau chemin d’aujourd’hui, alors tu dois sortir de la Bible, tu dois dépasser les livres prophétiques ou historiques dans la Bible. Alors seulement pourras-tu parcourir correctement le nouveau chemin, et alors seulement pourras-tu entrer dans le nouveau royaume et la nouvelle œuvre.

Extrait de « Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu