Dans la foi, on doit se concentrer sur la réalité : s’adonner à un rite religieux ne relève pas de la foi

Dans la foi, on doit se concentrer sur la réalité : s’adonner à un rite religieux ne relève pas de la foi

Combien de pratiques religieuses observes-tu ? Combien de fois t’es-tu rebellé contre la parole de Dieu et as-tu agi à ta manière ? Combien de fois as-tu mis la parole de Dieu en pratique parce que tu es vraiment conscient de Ses fardeaux et cherches à satisfaire Sa volonté ? Il est nécessaire de comprendre la parole de Dieu et de la mettre en pratique, de suivre des principes dans ses actions et ses actes, mais cela ne consiste pas à respecter les règles ou à le faire à contrecœur juste pour l’apparence. Au contraire, il s’agit de pratiquer la vérité et de vivre par la parole de Dieu. Seule une pratique comme celle-là satisfait Dieu. Tout plan d’action qui plaît à Dieu n’est pas une règle, mais la pratique de la vérité. Certaines personnes aiment bien attirer l’attention sur elles. En présence de leurs frères et sœurs, elles disent être redevables à Dieu. Pourtant, derrière leur dos, elles ne pratiquent pas la vérité mais font tout le contraire. Ces gens ne sont-ils pas des pharisiens religieux ? Une personne qui aime vraiment Dieu et qui connaît la vérité Lui sera fidèle, sans que cela se voie de l’extérieur. Une telle personne est prête à pratiquer la vérité quand surviennent certaines situations, et ne parle ni n’agit d’une manière allant à l’encontre de sa conscience. Une telle personne démontre de la sagesse lorsque des situations se présentent, et ses actes sont fondés sur des principes, peu importe les circonstances. Une telle personne est un véritable serviteur de Dieu. Certains ne reconnaissent leur dette envers Dieu que pour la forme. Toute la journée, ils froncent les sourcils d’inquiétude, affichent un air affecté, cherchent à attirer la pitié. Quel comportement méprisable ! Et si tu devais leur demander : « De quelle façon es-tu redevable à Dieu ? S’il te plaît, dis-le-moi ! », ils resteraient bouche bée. Si tu es fidèle à Dieu, alors n’en parle pas ouvertement : démontre plutôt ton amour pour Lui par une pratique réelle et prie-Le avec un cœur sincère. Ceux dont la relation avec Dieu ne se base que sur les mots et la superficialité sont tous des hypocrites ! Certains parlent d’être redevables à Dieu et commencent à pleurer chaque fois qu’ils prient, sans même avoir été touchés par le Saint-Esprit. Ces gens sont dominés par des rituels religieux et des notions ; ils vivent de ces rituels et de ces notions, croyant toujours que cela plaît à Dieu et qu’Il préfère la piété superficielle ou des larmes de tristesse. Quel bien peut venir de ces personnes absurdes ? Afin de démontrer leur humilité, certaines feignent la miséricorde quand elles parlent en public. D’autres sont délibérément serviles en présence des autres, comme des agneaux sans défense. Ce comportement sied-il au peuple du règne ? Le peuple du règne doit être vivant et libre, innocent et ouvert, honnête et digne d’amour, et vivre dans un état de liberté. Ces personnes, qui doivent démontrer leur intégrité et leur dignité et être en mesure de témoigner en tout lieu, sont chéries de Dieu et de l’homme. Ceux qui sont novices dans la foi ont trop de pratiques extérieures ; ils doivent d’abord subir une période de traitement et de destruction. Ceux qui ont profondément foi en Dieu ne diffèrent pas des autres en apparence, mais leurs actions et leurs actes sont louables. Seules de telles personnes peuvent être considérées comme vivant la parole de Dieu. Si tu prêches l’évangile chaque jour à différentes personnes avec la volonté de leur apporter le salut, mais que tu continues de vivre selon les règles et les doctrines, alors tu ne peux pas apporter la gloire à Dieu. Ces personnes, bien qu’étant des figures religieuses, n’en sont pas moins des hypocrites.

Chaque fois que ces personnes religieuses se rassemblent, elles pourraient demander : « Ma sœur, comment vas-tu ces derniers temps ? » Celle-ci pourrait répondre : « Je me sens redevable à Dieu et incapable de satisfaire Sa volonté. », quand une autre dirait : « Moi aussi, je suis redevable à Dieu et incapable de Le satisfaire. » Ces quelques phrases et paroles expriment à elles seules les choses viles profondément enfouies en elles. De telles paroles sont des plus odieuses et extrêmement répugnantes. La nature de ces personnes est en opposition avec Dieu. Celles et ceux qui se concentrent sur la réalité communiquent tout ce qui leur est cher et ouvrent leur cœur à la communication. Aucune de leurs actions n’est fausse, ils n’usent ni de politesse ni de civilité inutiles. Ils sont toujours simples et ne respectent pas les règles laïques. Certaines personnes ont un penchant pour l’apparence, au point de perdre tout bon sens. Quand quelqu’un chante, elles se mettent à danser, sans même se rendre compte que le riz dans leur casserole a déjà brûlé. De telles personnes, bien trop frivoles, ne sont ni pieuses ni honorables. Ces différents exemples démontrent un manque de réalité. Quand certains se réunissent pour débattre de questions spirituelles, même s’ils ne déclarent pas être redevables à Dieu, ils conservent un amour véritable et profond pour Lui. Le fait de te sentir redevable à Dieu n’a rien à voir avec les autres ; tu es redevable à Dieu, pas à l’humanité. Alors, quelle est l’utilité pour toi de parler constamment de cela avec d’autres ? Tu dois accorder de l’importance à entrer dans la réalité, et non au zèle extérieur ou à l’apparence, quels qu’ils soient.

Que représentent les bonnes actions superficielles des humains ? Elles représentent la chair, et même les meilleures pratiques extérieures ne représentent pas la vie. Elles ne montrent que ton propre tempérament. Les pratiques extérieures de l’humanité ne peuvent pas satisfaire le désir de Dieu. Tu parles constamment d’être redevable à Dieu, mais tu ne peux pas soutenir la vie des autres ou amener les autres à aimer Dieu. Crois-tu que de telles actions satisferont Dieu ? Tu crois que tes actions sont en accord avec Sa volonté, qu’elles relèvent de l’esprit, mais en vérité, elles sont toutes absurdes ! Tu crois que ce qui te plaît et ce que tu veux faire sont précisément les choses qui réjouissent Dieu. Tes goûts peuvent-ils représenter Dieu ? Le caractère d’une personne peut-il représenter Dieu ? Ce qui te plaît est précisément ce que Dieu déteste et tes habitudes sont celles qu’Il déteste et rejette. Si tu te sens redevable, alors va et prie devant Dieu. Inutile d’en parler aux autres. Si tu ne pries pas devant Dieu mais que tu attires constamment l’attention sur toi en présence des autres, cela peut-il satisfaire la volonté de Dieu ? Si tes actions n’existent qu’en apparence, cela signifie que tu es vaniteux à l’extrême. Quel genre d’humains sont ceux qui n’accomplissent que de bonnes actions superficielles et sont dépourvus de réalité ? Ceux-ci ne sont que des pharisiens et des religieux hypocrites ! Si vous ne rejetez pas vos pratiques extérieures et êtes incapables d’opérer des changements, alors ce qui constitue votre hypocrisie ne fera que grandir. Plus ces constituants seront nombreux, plus il y aura de résistance envers Dieu. Au bout du compte, de telles personnes seront sûrement éliminées !

Dans la foi, on doit se concentrer sur la réalité : s’adonner à un rite religieux ne relève pas de la foi