La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4)

La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4)

Que signifie être perfectionné ? Que signifie être conquis ? Quels critères les gens doivent-ils respecter pour être conquis ? Et quels critères les gens doivent-ils respecter pour être perfectionnés ? La conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de rendre l’homme complet pour que sa ressemblance originelle soit rétablie et qu’il soit libéré de son tempérament satanique corrompu et de l’influence de Satan. Cette conquête commence tôt dans le processus du modelage de l’homme ; en effet, c’est la première étape du travail. Le perfectionnement est la deuxième étape, et c’est la conclusion du travail. Chaque être humain doit subir le processus de la conquête. Sinon, il n’aurait aucun moyen de connaître Dieu ni ne serait conscient qu’il y a un Dieu, c’est-à-dire qu’il lui serait impossible de reconnaître Dieu. Et si quelqu’un ne reconnaît pas Dieu, il lui est impossible d’être rendu complet par Dieu puisqu’il ne répond pas aux critères de cet achèvement. Si tu ne reconnais même pas Dieu, comment peux-tu Le connaître ? Et comment peux-tu Le chercher ? Tu ne seras pas capable non plus de témoigner de Lui, et encore moins auras-tu la foi requise pour Le satisfaire. Donc, pour tous ceux qui veulent être rendus complets, la première étape doit être de subir l’œuvre de la conquête. C’est la première condition. Mais la conquête et le perfectionnement visent tous deux à modeler les gens et à les changer, et chaque étape constitue une partie de l’œuvre de la gestion de l’homme. Ces deux étapes sont nécessaires pour rendre quelqu’un complet et ni l’une ni l’autre étape ne peuvent être négligées. Il est vrai que l’expression « être conquis » n’est pas très plaisante, mais en fait, le processus de conquérir quelqu’un est le processus de le transformer. Une fois que tu été conquis, ton tempérament corrompu ne sera peut-être pas complètement éliminé, mais l’auras su. Par l’œuvre de la conquête, tu auras appris à connaître ton humanité abjecte, ainsi que ta propre désobéissance. Même si tu es incapable de rejeter ou de changer ces choses durant la courte période de l’œuvre de la conquête, tu apprendras à les connaître et cela établira les bases de ton perfectionnement. Ainsi, la conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de changer les gens, de les débarrasser de leurs tempéraments sataniques corrompus pour qu’ils puissent se donner entièrement à Dieu. La conquête est simplement la première étape dans la transformation des tempéraments des gens et aussi la première étape du don total des gens eux-mêmes à Dieu, une étape inférieure au perfectionnement. Le tempérament de vie d’une personne conquise change beaucoup moins que celui d’une personne perfectionnée. Être conquis et être perfectionné sont conceptuellement deux différentes étapes, car il s’agit de deux différentes phases de travail et parce que chacune a ses propres normes, les normes de la conquête étant moins élevées que celles du perfectionnement. Ceux qui sont perfectionnés sont des gens justes, des gens sanctifiés et purifiés ; ils sont la cristallisation de l’œuvre de la gestion de l’humanité, le produit fini. Bien qu’ils ne soient pas des êtres humains parfaits, ils sont des gens qui cherchent à vivre une vie signifiante. Mais ceux qui sont conquis reconnaissent l’existence de Dieu en paroles seulement ; ils reconnaissent que Dieu S’est incarné, que La Parole apparaît dans la chair et que Dieu est venu sur la terre pour faire l’œuvre du jugement et du châtiment. Ils reconnaissent aussi que le jugement et le châtiment de Dieu et Sa punition et Son épurement sont bénéfiques pour l’homme. Ils ont juste commencé récemment à avoir une certaine ressemblance humaine. Ils ont des idées sur la vie, mais c’est encore flou pour eux. En d’autres termes, ils commencent tout juste à posséder l’humanité. Tels sont les effets de la conquête. Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être modifié. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement eux-mêmes. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, gèrent les choses avec discernement et sagesse et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour ce châtiment et ce jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu, que ces derniers peuvent les protéger. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles éphémères. C’est ce qui se produit en ceux qui sont perfectionnés. Après que les gens sont conquis, ils reconnaissent qu’il y a un Dieu, mais ce qui est manifesté en eux quand ils reconnaissent l’existence de Dieu est limité. Que veut réellement dire la Parole apparaît dans la chair ? Que veut dire incarnation ? Qu’est-ce que Dieu incarné a fait ? Quels sont l’objectif et l’importance de Son œuvre ? Après avoir expérimenté tellement de Son œuvre, après avoir expérimenté Ses actes dans la chair, qu’as-tu gagné ? Ce n’est qu’après avoir compris toutes ces choses que tu seras conquis. Si tu te contentes de dire que tu reconnais que Dieu existe, mais que tu n’abandonnes pas ce que tu devrais abandonner et que tu manques de renoncer aux joies charnelles auxquelles tu devrais renoncer, mais que, au lieu de cela, tu continues de convoiter les conforts charnels comme tu le fais toujours, que tu es incapable de t’affranchir de tout préjugé envers les frères et sœurs, et que tu ne paies aucun prix en réalisant de nombreuses pratiques simples, alors cela prouve que tu n’as pas encore été conquis. Dans ce cas, même si tu as beaucoup de connaissances, ce sera totalement pour rien. Les conquis sont des gens qui ont réussi à faire des changements initiaux et une entrée initiale. Expérimenter le jugement et le châtiment de Dieu donne aux gens une connaissance initiale de Dieu et une compréhension initiale de la vérité. Tu es peut-être incapable d’entrer pleinement dans la réalité des vérités plus profondes, plus détaillées, mais dans ta vie réelle, tu es capable de mettre en pratique de nombreuses vérités rudimentaires, telles que celles qui impliquent les joies charnelles ou ton statut personnel. Tout cela, c’est l’effet produit dans les gens durant le processus de la conquête. Il est également possible de voir certains changements de tempérament dans les conquis. Par exemple, leur manière de se vêtir, de se présenter et de vivre, tout cela peut changer. Leur perspective de foi en Dieu change, ils ont plus de clarté sur les objectifs de leur poursuite, et ils ont des aspirations plus élevées. Pendant l’œuvre de la conquête, leur tempérament de vie peut également changer de la même façon. Il y a du changement, mais il est peu profond, préliminaire et bien inférieur au changement de tempérament et au but de la poursuite de ceux qui ont été rendus parfaits. Pendant le processus d’être conquis, si le tempérament d’une personne ne change pas du tout et qu’elle ne gagne aucune vérité, alors cette personne est une ordure et complètement inutile ! Les personnes qui n’ont pas été conquises ne peuvent pas être rendues parfaites ! Si une personne cherche uniquement à être conquise, elle ne peut pas être tout à fait rendue complète, même si son tempérament présente certains changements correspondants durant l’œuvre de la conquête. Elle perdra également les vérités initiales qu’elle a gagnées. Il y a une grande différence entre la quantité de changement de tempérament dans la personne conquise et la personne rendue parfaite. Mais être conquis est la première étape du changement ; c’est la fondation. Le manque de ce changement initial prouve qu’une personne ne connaît pas du tout Dieu en fait, puisque cette connaissance vient du jugement et que ce jugement est une partie majeure de l’œuvre de la conquête. Ainsi, tous ceux qui sont rendus parfaits doivent d’abord être conquis. Sinon il n’y a aucun moyen pour eux d’être rendus parfaits.

Tu dis que tu reconnais Dieu incarné et que tu reconnais l’apparition de la Parole dans la chair, mais tu fais certaines choses derrière Son dos, des choses qui s’opposent à ce qu’Il demande, et tu n’as aucune crainte de Lui dans ton cœur. Cela, c’est reconnaître Dieu ? Tu reconnais ce qu’Il dit, mais tu ne mets pas en pratique ce que tu es capable de pratiquer ni ne respectes Sa voie. Cela, c’est reconnaître Dieu ? Et bien que Tu Le reconnaisses, ton état d’esprit est seulement de te méfier de Lui, jamais de Le vénérer. Si tu as vu et reconnu Son œuvre et que tu sais qu’Il est Dieu, mais que tu restes peu enthousiaste et complètement inchangé, alors tu es le genre de personnes qui n’ont pas encore été conquises. Ceux qui ont été conquis doivent faire tout ce qu’ils peuvent et, bien qu’ils ne soient pas capables d’entrer dans des vérités plus élevées et que ces vérités peuvent les dépasser, de telles gens sont prêts dans leur cœur à y parvenir. C’est parce qu’il y a des limites à ce qu’ils peuvent accepter qu’il y a des restreintes et des limites à ce qu’ils sont capables de pratiquer. À tout le moins, cependant, ils doivent faire tout ce qu’ils peuvent. Si tu peux y arriver, c’est un effet acquis grâce à l’œuvre de la conquête. Supposons que tu dises : « Puisqu’Il peut proclamer tellement de paroles impossibles à l’homme, s’Il n’est pas Dieu, qui L’est ? » Une telle pensée ne signifie pas que tu reconnais Dieu. Si tu reconnais Dieu, tu dois le démontrer par tes actions concrètes. Si tu diriges une Église, mais ne pratiques pas la justice, si tu as un désir ardent d’argent et de richesse et empoches toujours l’argent de l’Église pour toi-même, est-ce reconnaître qu’il y a un Dieu ? Dieu est tout-puissant et Il est digne de vénération. Comment peux-tu ne pas craindre si tu reconnais vraiment qu’il y a un Dieu ? Si tu es capable de commettre des actes si méprisables, Le reconnais-tu vraiment ? Est-ce en Dieu que tu crois ? Tu crois en un Dieu vague ; c’est pourquoi tu ne crains pas ! Tous ceux qui reconnaissent vraiment Dieu et Le connaissent Le craignent, et ils ont peur de faire quelque chose qui s’oppose à Lui ou qui trahit leur conscience ; ils ont peur surtout de faire quelque chose consciemment contre la volonté de Dieu. Seul cela peut être considéré comme reconnaître l’existence de Dieu. Que devrais-tu faire quand tes parents essaient de te dissuader de croire en Dieu ? Comment devrais-tu aimer Dieu quand ton mari incroyant est bon pour toi ? Et comment devrais-tu aimer Dieu quand les frères et les sœurs te détestent ? Si tu Le reconnais, alors tu agiras de façon appropriée et vivras la réalité en ce qui a trait à ces questions. Si tu ne réussis pas à agir concrètement, mais dis seulement que tu reconnais l’existence de Dieu, alors tu n’es qu’un beau parleur ! Tu dis que tu crois en Lui et que tu Le reconnais, mais de quelle manière Le reconnais-tu ? De quelle manière crois-tu en Lui ? Le crains-tu ? Le vénères-tu ? L’aimes-tu profondément à l’intérieur ? Lorsque tu es bouleversé et que tu n’as personne sur qui compter, tu as une impression de l’amabilité de Dieu, mais ensuite tu l’oublies complètement. Cela n’est pas aimer Dieu ni croire en Dieu ! Qu’est-ce que Dieu veut que l’homme réalise finalement ? Tous les états que J’ai mentionnés, te sentir impressionné par ta propre importance, sentir que tu saisis et comprends rapidement ce qui est nouveau, contrôler les autres, regarder les autres de haut, juger les gens selon leur apparence, intimider des gens honnêtes, convoiter l’argent de l’Église, et ainsi de suite ; c’est seulement quand tous tes tempéraments corrompus auront été, en partie, éliminés que ta conquête sera rendue manifeste.

L’œuvre de votre conquête a une signification très profonde : premièrement, le but de cette œuvre est de perfectionner un groupe de gens, c’est-à-dire de les perfectionner afin qu’ils deviennent un groupe de vainqueurs, comme le premier groupe de gens rendus complets, c’est-à-dire les prémices. Deuxièmement, le but est de permettre aux êtres créés de jouir de l’amour de Dieu, de recevoir le plus grand salut de Dieu en plénitude, de permettre à l’homme de jouir non seulement de la miséricorde et de la bonté, mais plus important encore, du châtiment et du jugement. Depuis la création du monde jusqu’à présent, tout ce que Dieu a fait dans Son œuvre est amour, sans aucune haine pour l’homme. Même le châtiment et le jugement que vous avez vus sont aussi amour, un amour plus vrai et plus réel, un amour qui conduit l’homme sur la voie droite de la vie humaine. Troisièmement, le but est de témoigner devant Satan. Et enfin, c’est d’établir les bases pour la diffusion de l’œuvre évangélique dans l’avenir. Toute Son œuvre a le but de diriger les gens sur la voie droite de la vie humaine afin qu’ils vivent comme des gens normaux, car les gens ne savent pas comment vivre et, sans cette direction, tu vivras seulement une vie vide ; ta vie sera dépourvue de valeur et de sens, et tu seras totalement incapable d’être une personne normale. Cela est la signification la plus profonde de la conquête de l’homme. Vous êtes tous des descendants de Moab. Quand l’œuvre de la conquête est réalisée en vous, c’est un grand salut. Vous vivez tous dans un pays de péché et de débauche et vous êtes tous licencieux et pécheurs. Aujourd’hui vous n’êtes pas seulement capables de voir Dieu, mais plus important encore, vous avez reçu le châtiment et le jugement, vous avez reçu un salut très profond, c’est-à-dire que vous avez reçu le plus grand amour de Dieu. En tout ce qu’Il fait, Dieu est vraiment aimable envers vous. Il n’a pas de mauvaise intention. C’est à cause de vos péchés qu’Il vous juge, afin que vous vous examiniez et receviez ce formidable salut. Tout cela est fait dans le but de rendre l’homme complet. Du début à la fin, Dieu a fait tout Son possible pour sauver l’homme, et Il n’a aucun désir de détruire complètement les hommes qu’Il a créés de Ses propres mains. Aujourd’hui, Il est venu œuvrer parmi vous. Un tel salut n’est-il pas encore plus grand ? S’Il vous détestait, ferait-Il encore une œuvre d’une telle ampleur pour vous conduire personnellement ? Pourquoi devrait-Il souffrir ainsi ? Dieu ne vous déteste pas ni n’a de mauvaises intentions à votre égard. Vous devriez savoir que l’amour de Dieu est l’amour le plus vrai. C’est seulement parce que les gens sont désobéissants qu’Il doit les sauver par le jugement ; autrement, il serait impossible de les sauver. Comme vous ne savez pas comment vivre et que n’êtes même pas conscients de la manière dont il faut vivre, et comme vous vivez dans ce pays de péché et de débauche et que vous êtes vous-mêmes des diables licencieux et souillés, Il ne peut supporter de vous laisser devenir encore plus dépravés, Il ne peut supporter de vous voir vivre dans ce pays souillé où vous vivez, piétinés par Satan à volonté, et Il ne peut supporter de vous laisser tomber dans l’Hadès. Il veut seulement acquérir ce groupe de gens et vous sauver complètement. C’est le but principal de Son œuvre de conquête qu’Il entreprend en vous ; c’est juste pour le salut. Si tu ne peux pas voir que tout ce qui est fait en toi est amour et salut, si tu penses que ce n’est qu’une méthode, un moyen de tourmenter l’homme, quelque chose qui n’est pas digne de confiance, alors tu ferais aussi bien de retourner à ton monde où souffrir la douleur et la misère ! Si tu es prêt à être dans ce courant et à profiter de ce jugement et de ce grand salut, à profiter de toutes ces bénédictions que l’on ne trouve nulle part dans le monde humain, et à profiter de cet amour, alors sois bon : reste dans ce courant d’acceptation de l’œuvre de la conquête afin que tu puisses être rendu parfait. Aujourd’hui, il se peut que tu souffres un peu de douleur et un épurement à cause du jugement, mais la souffrance cette douleur est précieuse et signifiante. Bien que les gens soient épurés et impitoyablement exposés par le châtiment et le jugement de Dieu, qui ont le but de les punir pour leurs péchés, de punir leur chair, rien de cette œuvre n’a le but de condamner leur chair à la destruction. Le dévoilement sévère par la parole a entièrement le but de te conduire sur la voie droite. Vous avez personnellement expérimenté tellement de cette œuvre et, de toute évidence, cela ne vous a pas conduits sur une mauvaise voie ! Tout cela a le but de t’amener à vivre une humanité normale et tout cela peut être atteint par ton humanité normale. Chaque étape de l’œuvre de Dieu est basée sur tes besoins, en fonction de tes faiblesses et en fonction de ta stature réelle, et aucun fardeau trop lourd ne vous est imposé. Cela n’est pas clair pour toi aujourd’hui et que tu sens que Je suis dur avec toi, et en effet tu crois toujours que Je te châtie, te juge et te réprimande tous les jours parce que Je te hais. Mais même si tu endures le châtiment et le jugement, c’est en réalité de l’amour pour toi et la plus grande protection. Si tu ne peux pas saisir le sens profond de cette œuvre, il te sera impossible de continuer à faire l’expérience. Ce salut devrait te procurer du réconfort. Ne refuse pas d’entendre raison. Arrivé à ce point, tu devrais voir clairement la signification de l’œuvre de la conquête et tu ne devrais plus en avoir d’opinions d’une manière ou d’une autre !

La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4)