Quelle est la nature du problème de l’homme qui ne reconnaît pas la vérité exprimée par Christ ? Quelle est la conséquence pour l’homme qui ne traite pas Christ comme Dieu ?

Versets bibliques pour référence :

« Jésus leur dit : […] Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. […] Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu » (Jean 8:42-45, 47).

« Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist » (1 Jean 4:2-3).

« Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist » (2 Jean 1:7).

Quelle est la nature du problème de l’homme qui ne reconnaît pas la vérité exprimée par Christ ? Quelle est la conséquence pour l’homme qui ne traite pas Christ comme Dieu ?

Paroles de Dieu concernées :

Puisque tu crois en Dieu, alors tu dois mettre ta foi en toutes les paroles, ainsi qu’en toute l’œuvre de Dieu. Autrement dit, puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui obéir. Si tu es incapable de le faire, alors il importe peu que tu croies en Dieu. Si tu as cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que tu ne Lui as jamais obéi ou que tu n’as jamais accepté toutes Ses paroles, au contraire tu as demandé à Dieu de Se soumettre à toi et d’agir conformément à tes idées, alors tu es le plus rebelle de tous et tu es un incroyant. Comment est-on ainsi capable d’obéir à l’œuvre et à la parole de Dieu qui ne sont pas conformes aux idées de l’homme ? L’homme le plus rebelle est celui qui, intentionnellement, défie Dieu et Lui résiste. Il est l’ennemi de Dieu et l’antéchrist. Un tel homme a toujours une attitude hostile envers la nouvelle œuvre de Dieu, n’a jamais démontré la moindre intention de se soumettre, et n’a jamais obéi avec docilité ou ne s’est jamais abaissé. Il s’exalte devant les autres et ne se soumet jamais à personne. Devant Dieu, il se considère comme le plus compétent dans la prédication de la parole et le plus habile à transformer les autres. Il ne se débarrasse jamais des « trésors » déjà en sa possession, mais les considère comme des biens de famille qui doivent être adorés, prêchés aux autres, et utilisés pour enseigner à ces imbéciles qui l’idolâtrent. Il existe en effet un certain nombre d’hommes comme lui dans l’Église. On peut dire qu’ils sont des « héros indomptables » qui séjournent dans la maison de Dieu de génération en génération. Ils pensent que prêcher la parole (doctrine) est leur plus grand devoir. D’année en année et de génération en génération, ils s’occupent d’imposer vigoureusement leur devoir « sacré et inviolable ». Personne n’ose les toucher et personne n’ose les réprimander ouvertement. Ils deviennent des « rois » dans la maison de Dieu, déchaînés et agissant tyranniquement d’âge en âge. Cette bande de démons cherche à se donner la main et à détruire Mon œuvre ; comment puis-Je permettre à ces démons vivants d’exister sous Mes yeux ?

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Toute personne qui ne croit pas en Dieu incarné – c’est-à-dire toute personne qui ne croit pas au travail et à la parole du Dieu visible et ne croit pas au Dieu visible, mais adore le Dieu invisible dans le ciel – n’a pas Dieu dans son cœur. Ces gens sont ceux qui désobéissent et résistent à Dieu. Ces gens manquent d’humanité et de raison, pour ne rien dire de la vérité. Ces gens ne peuvent pas croire au Dieu visible et tangible, et pourtant le Dieu invisible et intangible est le plus crédible et le plus réjouissant pour leurs cœurs. Ils ne cherchent pas la vérité de la réalité, ni la véritable essence de la vie, encore moins les desseins de Dieu ; au contraire, ils poursuivent l’excitation. Ce qui leur permet davantage de satisfaire leurs désirs, sans aucun doute, ce sont leurs croyances et leurs quêtes. Ils croient en Dieu seulement pour satisfaire leurs propres désirs et non pour chercher la vérité. Ces gens ne sont-ils pas des malfaiteurs ? Ils ont extrêmement confiance en eux-mêmes et ils ne croient pas que Dieu dans le ciel les détruira, ces « bonnes gens ». Au lieu de cela, ils croient que Dieu leur permettra de rester et en plus les récompensera généreusement, car ils ont fait beaucoup de choses pour Dieu et ont fait preuve de grande « loyauté » envers Lui. S’ils devaient suivre le Dieu visible, ils contre-attaqueraient Dieu immédiatement ou se mettraient en colère une fois leurs désirs insatisfaits. Ces gens sont ignobles et cherchent à satisfaire leurs propres désirs ; ils ne sont pas intègres dans la poursuite de la vérité. De telles gens sont les soi-disant méchants qui suivent Christ. Ces gens qui ne cherchent pas la vérité ne peuvent pas croire à la vérité. Ils sont d’autant plus incapables de percevoir la fin à venir de l’humanité, car ils ne croient pas tout travail ou toute parole du Dieu visible, et ils ne peuvent pas croire à la destination future de l’humanité. Par conséquent, même s’ils suivent le Dieu visible, ils commettent encore le mal et ne cherchent pas la vérité, ni ne pratiquent la vérité.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

Le plus gros problème qu’il y a avec l’homme, c’est qu’il n’aime que des choses qu’il ne peut pas voir ni toucher, des choses qui sont extrêmement mystérieuses et merveilleuses, et qui échappent à l’imagination de l’homme et sont inaccessibles par le commun des mortels. Plus ces choses seront irréalistes, plus elles seront analysées par l’homme, qui les cherche même sans se soucier de tout le reste, et s’efforce de les acquérir. Plus elles seront irréalistes, plus l’homme les scrute et les analyse minutieusement, allant même jusqu’à en faire, de manière exhaustive, ses propres idées. En revanche, plus les choses sont réalistes, plus l’homme en est dédaigneux ; il les regarde simplement de haut, et avec même un air méprisant. N’est-ce pas précisément votre attitude par rapport à l’œuvre réaliste que J’accomplis aujourd’hui ? Plus de telles choses sont réalistes, plus vous aurez des préjugés contre elles. Vous ne passez pas de temps du tout à les examiner, mais vous les ignorez simplement ; vous regardez de haut ces exigences réalistes et simples, et entretenez même de nombreuses conceptions au sujet de ce Dieu qui est le plus réel, et êtes tout simplement incapables d’accepter Sa réalité et Sa normalité. De cette façon, ne croyez-vous pas à quelque chose de vague ? Vous avez une croyance inébranlable envers le Dieu vague des temps passés, et aucun intérêt pour le vrai Dieu d’aujourd’hui. N’est-ce pas parce que le Dieu d’hier et le Dieu d’aujourd’hui viennent de deux ères différentes ? N’est-ce pas aussi parce que le Dieu d’hier est le Dieu exalté du ciel, alors que le Dieu d’aujourd’hui est un petit homme sur la terre ? N’est-ce pas, par ailleurs, parce que le Dieu adoré par l’homme est celui qui est le fruit de son imagination, alors que le Dieu d’aujourd’hui est une vraie chair produite sur la terre ? Quand tout est dit et fait, n’est-ce pas parce que le Dieu d’aujourd’hui est trop réel que l’homme ne Le cherche pas ? Car ce que le Dieu d’aujourd’hui demande à l’homme, c’est précisément ce que l’homme est le plus réticent à faire, et qui le couvre de honte. N’est-ce pas compliquer les choses à l’homme ? Cela ne contribue-t-il pas à dévoiler ses cicatrices ? De cette façon, bon nombre de ceux qui ne cherchent pas la réalité deviennent des ennemis de Dieu incarné, deviennent des antéchrists. N’est-ce pas une évidence ? Par le passé, quand Dieu ne S’était pas encore fait chair, tu aurais peut-être été une figure religieuse, ou un croyant pieux. Après que Dieu est devenu chair, beaucoup de ces fervents croyants sont devenus involontairement antéchrists. Sais-tu ce qui se passe ici ? Dans ta croyance en Dieu, tu ne te concentres pas sur la réalité et ne recherches pas la vérité, mais plutôt tu es obsédé par les mensonges – n’est-ce pas là la cause la plus claire de ton inimitié contre le Dieu incarné ? Le Dieu incarné est appelé Christ, ainsi tous ceux qui ne croient pas en Dieu incarné ne sont-ils pas des antéchrists ? Et donc celui en qui tu crois et que tu aimes véritablement est-Il ce Dieu dans la chair ? Est-ce vraiment ce Dieu vivant, ayant un souffle, qui est plus réaliste et extraordinairement normal ? Quel est précisément l’objectif de ta quête ? Est-il au ciel ou sur terre ? Est-il une conception ou est-il la vérité ? Est-il Dieu ou est-il un être surnaturel ?

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction », dans La Parole apparaît dans la chair

Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez. Je vous conseille de suivre le chemin de la croyance en Dieu avec soin. Ne tirez pas des conclusions hâtives ; de plus, ne soyez pas décontractés et insouciants dans votre croyance en Dieu. Vous devriez savoir, tout au moins, que ceux qui croient en Dieu devraient être humbles et révérencieux. Ceux qui ont entendu la vérité et qui, pourtant, la dédaignent sont stupides et ignorants. Ceux qui ont entendu la vérité et pourtant tirent négligemment des conclusions ou la condamnent sont assaillis par l’arrogance. Aucune personne qui croit en Jésus n’est apte à maudire ou condamner les autres. Vous devriez tous être des personnes qui sont rationnelles et qui acceptent la vérité. Peut-être, ayant entendu la voie de la vérité et lu la parole de la vie, que tu crois que seulement un dix millième de ces paroles est conforme à tes convictions et à la Bible et que tu devrais continuer à chercher dans les paroles de ce dix millième. Je te conseille encore d’être humble, de ne pas être trop confiant et de ne pas t’exalter trop hautement. Avec ton cœur qui ne voue qu’une si petite révérence à Dieu, tu recevras une lumière plus vive. Si tu examines attentivement et que tu réfléchis constamment à ces paroles, tu comprendras si elles sont ou non la vérité et si, oui ou non, elles sont la vie. Peut-être, ayant seulement lu quelques phrases, que certaines personnes vont aveuglément condamner ces paroles, disant : « Ce n’est rien de plus qu’un éclairage du Saint-Esprit », ou « C’est un faux Christ venu pour tromper les gens. » Ceux qui disent de telles choses sont aveuglés par l’ignorance ! Tu comprends trop peu de l’œuvre et de la sagesse de Dieu, et Je te conseille de recommencer à zéro ! Vous ne devez pas aveuglément condamner les paroles exprimées par Dieu à cause de l’apparition de faux Christs au cours des derniers jours et ne pas être quelqu’un qui blasphème contre le Saint-Esprit parce que vous craignez d’être trompés. Ne serait-ce pas vraiment dommage ? Si, après un examen approfondi, tu crois toujours que ces paroles ne sont pas la vérité, ne sont pas le chemin, et ne sont pas l’expression de Dieu, alors tu seras finalement puni et sans bénédictions. Si tu ne peux pas accepter une telle vérité dite si ouvertement et si clairement, alors n’es-tu pas impropre au salut de Dieu ? N’es-tu pas quelqu’un qui n’est pas assez chanceux pour se présenter à nouveau devant le trône de Dieu ?

Extrait de « Tu verras le corps spirituel de Jésus lorsque Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Ceux qui ne croient qu’en Jésus-Christ et ne croient pas au Dieu incarné d’aujourd’hui seront tous condamnés. Ce sont tous des pharisiens contemporains parce qu’ils ne reconnaissent pas le Dieu d’aujourd’hui ; ils résistent tous à Dieu. Peu importe qu’ils soient très dévoués dans leur foi en Jésus, tout sera en vain ; ils ne recevront pas la louange de Dieu.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu pour atteindre la perfection », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous croyez en l’existence du Dieu du ciel, mais niez celle du Dieu sur terre. Cependant, Je n’approuve pas vos opinions. Je ne fais l’éloge que de ces hommes qui gardent les pieds sur terre et servent le Dieu sur terre, mais jamais de ceux qui ne reconnaissent jamais le Christ qui est sur terre. Peu importe à quel point de tels hommes sont loyaux envers le Dieu du ciel, à la fin, ils n’échapperont pas à Ma main qui punit les méchants. Ces hommes sont les méchants ; ce sont les méchants qui s’opposent à Dieu et n’ont jamais obéi au Christ avec joie. Évidemment, leur nombre inclut tous ceux qui ne connaissent pas et, qui plus est, ne reconnaissent pas le Christ. Crois-tu pouvoir agir comme il te plaît vis-à-vis du Christ tant que tu es loyal envers le Dieu du ciel ? Faux ! Ton ignorance du Christ est une ignorance du Dieu du ciel. Peu importe ta loyauté envers le Dieu du ciel, elle n’est que discours creux et faux-semblant, car le Dieu sur terre ne joue pas seulement un rôle dans le fait que l’homme reçoit la vérité et un savoir plus profond, mais Il joue un rôle encore plus important dans la condamnation de l’homme et, plus tard, dans la saisie des faits pour punir les méchants. As-tu compris les résultats bénéfiques et nuisibles, ici ? En as-tu fait l’expérience ? J’aimerais qu’un jour prochain vous compreniez cette vérité : pour connaitre Dieu, il faut connaitre non seulement le Dieu du ciel, mais, plus important encore, le Dieu sur terre. Ne confondez pas vos priorités ni ne permettez à ce qui est secondaire de remplacer ce qui est principal. Ce n’est que de cette façon que tu pourras véritablement construire une bonne relation avec Dieu, te rapprocher de Dieu et conduire ton cœur plus près de Lui. Si tu as la foi depuis de nombreuses années et que tu es associé avec Moi depuis longtemps, mais que tu restes loin de Moi, alors, Je le dis, cela doit être que tu offenses souvent le tempérament de Dieu, et ta fin sera très difficile à imaginer. Si les nombreuses années d’association avec Moi ont non seulement échoué à te transformer en une personne qui a de l’humanité et la vérité, mais, au contraire, a enraciné tes voies mauvaises dans ta nature, et non seulement tu as deux fois plus la folie des grandeurs qu’avant, mais tes malentendus à Mon égard se sont aussi multipliés, de sorte que tu en arrives à Me considérer comme ton petit acolyte, alors Je dis que ton affliction n’est plus superficielle, mais a pénétré l’intérieur de tes os. Il ne te reste plus qu’à attendre que tes arrangements funéraires soient faits. Inutile de Me supplier alors d’être ton Dieu, car tu as commis un péché qui mérite la mort, un péché impardonnable. Même si Je pouvais avoir pitié de toi, le Dieu du ciel insisterait pour prendre ta vie, car ton offense à l’encontre du tempérament de Dieu n’est pas un problème ordinaire, mais c’en est un d’une nature très grave. Quand l’heure viendra, ne Me reproche pas de ne pas t’avoir informé avant. Tout revient à ceci : quand tu t’associes avec le Christ – le Dieu sur terre – comme avec un homme ordinaire, c’est-à-dire, quand tu crois que ce Dieu n’est rien d’autre qu’un homme, c’est alors que tu périras. C’est Mon seul avertissement à vous tous.

Extrait de « Comment connaitre le Dieu sur terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Ceux qui souhaitent obtenir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ sont les gens les plus ridicules sur la terre, et ceux qui n’acceptent pas le chemin de vie apporté par le Christ sont perdus dans le fantasme. Et donc, Je dis que les gens qui n’acceptent pas le Christ des derniers jours seront à jamais méprisés par Dieu. Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des derniers jours, que personne ne peut contourner. Nul ne peut être rendu parfait par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses paroles et obéir à Son chemin. Tu ne dois pas simplement penser à obtenir des bénédictions sans recevoir la vérité ou à accepter l’approvisionnement de la vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient vraiment en Lui puissent être approvisionnés de la vie. Son œuvre consiste à bien terminer l’ancienne ère et à entrer dans la nouvelle ; elle est le chemin qui doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, Le blasphèmes ou même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité et à ne jamais entrer dans le royaume de Dieu. Car ce Christ est Lui-même l’expression du Saint-Esprit, l’expression de Dieu, Celui qui a été chargé par Dieu de réaliser Son œuvre sur la terre. Et donc, Je dis que si tu ne peux pas accepter tout ce qui est fait par le Christ des derniers jours, alors tu blasphèmes contre le Saint-Esprit. La rétribution qui doit être subie par ceux qui blasphèment contre le Saint-Esprit est évidente pour tous. Je te dis aussi que si tu t’opposes au Christ des derniers jours et Le renies, alors il n’y a personne qui peut supporter les conséquences en ton nom. En outre, à partir de ce jour, tu n’auras pas une autre chance de gagner l’approbation de Dieu ; même si tu essayes de te racheter, tu ne verras plus jamais le visage de Dieu. Car Celui contre qui tu t’opposes n’est pas un homme, Celui que tu renies n’est pas un être chétif, mais le Christ. Es-tu conscient de cette conséquence ? Tu n’as pas commis une petite erreur, mais un crime odieux. Et donc, Je conseille à chacun de ne pas montrer ses crocs devant la vérité ou de faire des critiques imprudentes, car seule la vérité peut t’apporter la vie, et rien que la vérité peut te permettre de renaître et de voir le visage de Dieu.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Contenu connexe