Comment peut-on connaître le tempérament et l’essence de Dieu ?

Comment peut-on connaître le tempérament et l’essence de Dieu ?

Paroles de Dieu concernées :

La joie de Dieu est due à l’existence et à l’émergence de la justice et de la lumière, à cause de la destruction des ténèbres et du mal. Il Se réjouit parce qu’Il a apporté la lumière et une bonne vie à l’humanité. Sa joie est une joie juste, un symbole de l’existence de tout ce qui est positif et, plus encore, un symbole de bon augure. La colère de Dieu est due à l’existence de l’injustice et à la perturbation qu’elle cause, ce qui nuit à Son humanité, à cause de l’existence du mal et des ténèbres, à cause de l’existence des choses qui chassent la vérité, et plus encore à cause de l’existence des choses qui s’opposent à ce qui est bon et beau. Sa colère est un symbole de l’inexistence de toutes les choses négatives et, plus encore, est un symbole de Sa sainteté. Son chagrin est dû à l’humanité, pour laquelle Il a des espoirs, mais qui est tombée dans les ténèbres, parce que l’œuvre qu’Il fait dans l’homme ne répond pas à Ses attentes, et parce que toute l’humanité qu’Il aime ne peut pas vivre dans la lumière. Il éprouve du chagrin pour l’humanité innocente, pour l’homme honnête, mais ignorant, et pour l’homme qui est bon, mais déficient par rapport à ses propres perspectives. Son chagrin est un symbole de Sa bonté et de Sa miséricorde, un symbole de beauté et de bienveillance. Son bonheur, bien sûr, vient de Sa victoire sur Ses ennemis et de Son obtention de la bonne foi de l’homme. Plus que cela, il vient de l’expulsion et de la destruction de toutes les forces ennemies et de la réception par l’humanité d’une vie bonne et paisible. Le bonheur de Dieu est différent de la joie de l’homme ; c’est plutôt le sentiment de récolter de bons fruits, un sentiment encore plus grand que la joie. Son bonheur est un symbole de l’humanité se libérant désormais de la souffrance et un symbole de l’humanité entrant dans un monde de lumière.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu est ce qu’Il est et Il a ce qu’Il a. Tout ce qu’Il exprime et révèle sont des représentations de Son essence et de Son identité. Ce qu’Il est et ce qu’Il a, ainsi que Son essence et Son identité, sont des choses qui ne peuvent être remplacées par aucun homme. Son tempérament englobe Son amour pour l’humanité, la consolation de l’humanité, la haine de l’humanité et, plus encore, une compréhension approfondie de l’humanité. La personnalité de l’homme, cependant, peut être optimiste, vivante ou insensible. Le tempérament de Dieu appartient au Souverain de toutes les choses et des êtres vivants, au Seigneur de toute la création. Son tempérament représente l’honneur, la puissance, la noblesse, la grandeur, et surtout, la suprématie. Son tempérament est le symbole de l’autorité, le symbole de tout ce qui est juste, le symbole de tout ce qui est beau et bon. Plus que cela, c’est un symbole de Celui qui ne peut pas être[a] vaincu ou envahi par les ténèbres ni aucune force ennemie, ainsi qu’un symbole de Celui qui ne peut pas être offensé (Il ne tolérera pas non plus d’être offensé)[b] par un quelconque être créé. Son tempérament est le symbole de la puissance suprême. Aucune personne ou aucun groupe de personnes ne peuvent perturber Son œuvre ou Son tempérament ni n’en ont le droit.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens disent souvent qu’il n’est pas facile de connaître Dieu. Moi, cependant, Je dis que connaître Dieu n’est pas du tout une affaire difficile, car Dieu permet souvent à l’homme d’être témoin de Ses actes. Dieu n’a jamais cessé Son dialogue avec l’humanité ; Il ne s’est jamais dissimulé à l’homme, Il ne s’est pas caché non plus. Ses pensées, Ses idées, Ses paroles et Ses actes sont tous révélés à l’humanité. Par conséquent, aussi longtemps que l’homme désire connaître Dieu, il peut arriver à Le comprendre et à Le connaître par toutes sortes de moyens et de méthodes. […] En vérité, si l’on utilise seulement son temps libre pour se concentrer sur les paroles ou les actes du Créateur et accorder un peu d’attention aux pensées du Créateur et à la voix de Son cœur, il ne sera pas difficile de se rendre compte que les pensées, les paroles et les actes du Créateur sont visibles et transparents. De même, il faudra peu d’effort pour découvrir que le Créateur est parmi les hommes à tout moment, qu’Il est toujours en conversation avec les hommes et l’ensemble de la création, et qu’Il accomplit de nouveaux actes chaque jour. Son essence et Son tempérament sont exprimés dans Son dialogue avec l’homme ; Ses pensées et Ses idées sont révélées complètement dans Ses actes ; Il accompagne et observe l’humanité en tout temps. Il parle calmement à l’humanité et à toute la création avec Ses paroles silencieuses : Je suis dans les cieux et Je suis dans Ma création. Je veille ; J’attends ; Je suis à tes côtés…

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de Dieu s’acquiert en lisant et en comprenant la parole de Dieu, en pratiquant et en expérimentant la parole de Dieu. Certains disent : « Je n’ai pas vu Dieu incarné, alors comment pourrais-je connaître Dieu ? » En fait, la parole de Dieu est une expression du tempérament de Dieu. À partir de la parole de Dieu, tu peux voir l’amour et le salut Dieu envers les hommes, et la façon dont Il les sauve… Parce que la parole de Dieu est exprimée par Dieu Lui-même, ce qui diffère du fait d’utiliser l’homme pour l’écrire. Elle est personnellement exprimée par Dieu – Il exprime Ses propres paroles et Sa voix intérieure. Pourquoi dit-on que ce sont des paroles qui viennent du cœur ? Parce qu’elles viennent du fond du cœur, exprimant Son tempérament, Sa volonté, Ses pensées, Son amour pour l’humanité, Son salut de l’humanité et Ses attentes de l’humanité… Parmi les paroles de Dieu, il y a des paroles dures, des paroles douces et attentionnées et il y a certaines paroles révélatrices qui ne sont pas conformes aux souhaits des hommes. Si tu ne regardes que les paroles douces, tu auras l’impression que Dieu est plutôt strict. Si tu ne regardes que les paroles douces, Dieu semble ne pas avoir beaucoup d’autorité. Par conséquent, tu ne dois pas prendre cela hors contexte, mais considérer les choses sous tous les angles. Parfois, Dieu parle selon une perspective gracieuse et compatissante et les gens voient l’amour de Dieu pour l’humanité ; parfois, Il parle selon une perspective stricte et les gens voient le tempérament de Dieu qui ne tolère aucune offense. L’homme est déplorablement souillé et n’est pas digne de voir le visage de Dieu ou de se présenter devant Dieu. Que les gens puissent maintenant se présenter devant Dieu est purement la grâce de Dieu. La sagesse de Dieu peut être vue à partir de la manière dont Il œuvre et de la signification de Son œuvre. Les gens peuvent toujours voir ces choses dans la parole de Dieu, même sans entrer en contact avec Lui directement.

Extrait de « Comment connaître Dieu incarné », dans Récits des entretiens de Christ

Peu importe à quel stade tu es arrivé dans ta vie, tu es inséparable de la parole de Dieu ou de la vérité ; ce que tu comprends du tempérament de Dieu et ce que tu sais au sujet de ce que Dieu a et est, tout est exprimé dans les paroles de Dieu ; c’est inextricablement lié à la vérité. Le tempérament de Dieu et ce que Dieu a et est sont en soi la vérité ; la vérité est une authentique manifestation du tempérament de Dieu et de ce qu’Il a et est. Elle rend concret ce que Dieu a et est et l’affirme expressément ; elle te dit plus directement ce que Dieu aime et ce qu’Il n’aime pas, ce qu’Il veut que tu fasses et ce qu’Il ne te permet pas de faire, les gens qu’Il déteste et ceux en qui Il trouve Sa joie. Derrière les vérités que Dieu exprime, les gens peuvent voir Son plaisir, Sa colère, Sa tristesse et Son bonheur, aussi bien que Son essence : c’est la révélation de Son tempérament. En plus de la connaissance de ce que Dieu a et est et de la compréhension de Son tempérament à partir de Ses paroles, le plus important est d’atteindre cet entendement par l’expérience pratique. Si une personne se retire de la vraie vie afin de connaître Dieu, elle ne pourra l’atteindre. Même si certaines personnes peuvent gagner quelque compréhension de la parole de Dieu, elle est limitée aux théories et aux mots et il existe une disparité avec l’être de Dieu Lui-même.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

La possession et l’être de Dieu, l’essence de Dieu, le tempérament de Dieu, tout a été révélé dans Ses paroles à l’humanité. Quand il fait l’expérience des paroles de Dieu, en les réalisant, l’homme comprend le but derrière l’expression des paroles de Dieu et comprend la source et le contexte des paroles de Dieu, et il comprend et apprécie l’effet voulu des paroles de Dieu. Pour l’humanité, ce sont toutes des choses que l’homme doit expérimenter et saisir, et auxquelles il doit avoir accès pour parvenir à la vérité et à la vie afin de saisir les intentions de Dieu, voir son tempérament être transformé et être capable d’obéir à la souveraineté et aux arrangements de Dieu. En même temps que l’homme expérimente et saisit ces choses et y a accès, il acquerra graduellement une compréhension de Dieu et, à ce moment-là, il gagnera également différents niveaux de connaissance à Son sujet. Cette compréhension et cette connaissance ne viennent pas de ce que l’homme a imaginé ou inventé, mais plutôt de ce qu’il apprécie, expérimente, ressent et corrobore en lui-même. Ce n’est qu’après avoir apprécié, expérimenté, senti et corroboré ces choses que l’homme ajoute du contenu à sa connaissance de Dieu ; seule la connaissance qu’il obtient à ce moment-là est vraie, réelle et exacte, et ce processus qui consiste à atteindre une compréhension et une connaissance authentiques de Dieu en appréciant, expérimentant, ressentant et corroborant Ses paroles n’est autre que la vraie communion entre l’homme et Dieu. Au milieu de ce genre de communion, l’homme parvient vraiment à comprendre et à saisir les intentions de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître la possession et l’être de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître l’essence de Dieu, il parvient progressivement à comprendre et à connaître le tempérament de Dieu, il obtient une certitude réelle du fait de la domination de Dieu sur toute la création et peut la définir correctement, et il acquiert une idée et une connaissance substantielles de l’identité et de la position de Dieu. Au milieu de ce genre de communion, graduellement, l’homme change ses idées sur Dieu, il ne s’en fait plus une idée venue de nulle part, il ne donne plus libre cours à ses propres soupçons sur Lui, ne se méprend plus sur Lui, ne Le condamne plus, n’émet plus de jugements sur Lui ni ne doute de Lui. En conséquence, l’homme aura moins de débats avec Dieu, il aura moins de conflits avec Dieu, et il y aura moins d’occasions pour lui de se rebeller contre Dieu. Inversement, la bienveillance de l’homme envers Dieu et son obéissance à Dieu deviendront plus grandes et sa vénération de Dieu deviendra plus réelle et plus profonde. Au milieu de ce genre de communion, l’homme n’acquerra pas seulement le soutien de la vérité et le baptême de vie, mais il acquerra en même temps une vraie connaissance de Dieu. Au milieu de cette sorte de communion, non seulement le tempérament de l’homme sera transformé et l’homme recevra le salut, mais il récoltera en même temps une véritable vénération et adoration d’un être créé envers Dieu. Après que l’homme aura vécu ce genre de communion, sa foi en Dieu ne sera plus une page blanche, ni une promesse offerte du bout des lèvres, ni une forme de poursuite aveugle et d’idolâtrie ; ce n’est qu’avec ce genre de communion que la vie de l’homme grandira vers la maturité jour après jour, et ce n’est qu’à ce moment-là que son tempérament se transformera peu à peu, et que sa foi en Dieu passera progressivement d’une croyance vague et incertaine à une véritable obéissance et une véritable bienveillance, à une vraie vénération, et dans sa quête de Dieu, l’homme progressera aussi graduellement d’une attitude passive à une attitude active, de celui qui subit l’action à celui qui agit positivement ; c’est seulement avec ce genre de communion que l’homme parviendra à une vraie compréhension et un vrai entendement de Dieu, à une vraie connaissance de Dieu.

Extrait de « Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de l’autorité de Dieu, de la puissance de Dieu, de la propre identité de Dieu et de l’essence de Dieu ne peut être obtenue en te fiant à ton imagination. Puisque tu ne peux pas compter sur l’imagination pour connaître l’autorité de Dieu, alors de quelle manière peux-tu acquérir une véritable connaissance de l’autorité de Dieu ? En mangeant et en buvant les paroles de Dieu, en échangeant et en expérimentant les paroles de Dieu, tu auras une expérience graduelle de l’autorité de Dieu et pourras la vérifier, et ainsi tu en gagneras une compréhension graduelle et une connaissance progressive. C’est le seul moyen d’atteindre la connaissance de l’autorité de Dieu ; il n’y a pas de raccourci. Vous demander de ne pas imaginer n’est pas la même chose que de vous faire vous asseoir passivement pour attendre la destruction ou vous empêcher de faire quoi que ce soit. Ne pas utiliser ton cerveau pour penser et imaginer signifie ne pas utiliser la logique pour inférer, ne pas utiliser la connaissance pour analyser, ne pas utiliser la science comme base, mais plutôt d’apprécier, de vérifier et de confirmer que le Dieu auquel tu crois a autorité, confirmer qu’Il détient la souveraineté sur ton sort et que Sa puissance prouve en tout temps qu’Il est le vrai Dieu Lui-même à travers les paroles de Dieu, à travers la vérité, à travers tout ce que tu rencontres dans la vie. C’est le seul moyen pour quiconque d’acquérir une compréhension de Dieu. Certains disent qu’ils souhaitent trouver un moyen simple d’atteindre ce but, mais pouvez-vous penser à un tel moyen ? Je te le dis, il n’est pas nécessaire de penser : il n’y a pas d’autres moyens ! Le seul moyen est de connaître consciencieusement et fermement, par chaque parole qu’Il exprime et tout ce qu’Il fait, ce que Dieu a et est et de le vérifier. C’est le seul moyen de connaître Dieu. Car ce que Dieu a et est, et tout ce qui est de Dieu, n’est pas creux et vide, mais réel.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

a. Le texte original dit : « c’est un symbole d’être incapable d’être ».

b. Le texte original dit : « ainsi qu’un symbole d’être incapable d’être offensé (et ne tolérant pas d’être offensé) ».

Contenu connexe