Le Seigneur est apparu en Orient

Par Qiu Zhen, Chine

Un jour, ma petite sœur m’a appelée pour me dire qu’elle était rentrée de son séjour dans le nord du pays et qu’elle avait quelque chose d’important à m’annoncer. Elle m’a demandé de venir la voir immédiatement. J’avais le pressentiment qu’il était arrivé quelque chose de grave, donc je me suis exécutée sans attendre. Mon inquiétude ne s’est dissipée qu’une fois que je suis arrivée chez elle et l’ai vue en train de lire un livre. Quand elle m’a vue entrer, elle s’est levée d’un bond et s’est exclamée d’un ton joyeux : « Qiu Zhen ! J’ai entendu une bonne nouvelle pendant mon voyage dans le nord : le Seigneur Jésus est revenu ! »

À ces mots, j’ai songé distraitement : « L’Éclair Oriental témoigne du retour du Seigneur Jésus depuis quelques années. Ma sœur aurait-elle accepté l’Éclair Oriental ? » Avant que je puisse dire un mot, elle m’a dit avec sérieux : « Ah, Qiu Zhen ! Le Seigneur s’est réincarné et est venu dans notre pays, en Chine. » Je me suis empressée de lui répondre : « Ne crois pas tout ce qu’on te dit. Est-ce que Dieu peut venir en Chine ? La Bible dit très clairement : “Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, Et il se formera une très grande vallée : Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi” (Zacharie 14:4). Dieu viendra en Israël, Il ne peut pas le faire en Chine. Tu travailles pour le Seigneur et tu ne le sais même pas ? »

« Avant, je pensais comme toi, m’a-t-elle répondu sincèrement. Grâce aux paroles de Dieu Tout-Puissant et aux échanges avec les frères et sœurs, je me suis rendu compte que le Seigneur s’était vraiment incarné en Chine. Les Écritures dont tu parles sont une prophétie. On ne peut pas interpréter les prophéties comme bon nous semble. Elles se réalisent et deviennent visibles pour l’homme par le biais de l’œuvre de Dieu. Quand le Seigneur Jésus est venu œuvrer, ni Pierre, ni la Samaritaine, ni l’eunuque d’Éthiopie ne se sont accrochés au sens littéral des prophéties de la Bible. Ce sont plutôt les faits – les paroles du Seigneur Jésus et l’œuvre qu’Il a menée à bien – qui ont confirmé pour eux que le Messie était bien venu sous les traits du Seigneur Jésus. Ils ont tous suivi les pas de Dieu et ont reçu le salut du Seigneur. Quant aux pharisiens qui, eux, s’en sont tenus au sens littéral des prophéties de la Bible, ils ont tous traité le Seigneur Jésus, le Messie qui était déjà venu, comme une personne ordinaire. Ils ont renié le Seigneur Jésus, Lui ont résisté, L’ont condamné et, au final, L’ont crucifié, ce qui leur a valu d’être punis par Dieu. La question de la venue du Seigneur n’est pas à prendre à la légère, Qiu Zhen, et on doit craindre Dieu dans notre cœur. Ne fais surtout pas de jugement trop hâtif sur ce sujet-là ! »

J’ai jeté un regard à ma sœur avant de brandir la Bible : « L’Éternel Dieu a promulgué la loi en Israël et c’est aussi là-bas que le Seigneur Jésus a été crucifié. La Chine est dirigée par un parti athée, pourquoi Dieu viendrait-Il ici ? On croit au Seigneur depuis de nombreuses années, et on ne doit surtout pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on nous dit ! »

« Qiu Zhen, a répondu ma sœur anxieusement, quand le Seigneur Jésus accomplissait Son œuvre à cette époque-là, les pharisiens ont résisté au Seigneur et ont dit : “Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète” (Jean 7:52). “Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?” (Jean 7:41). Alors qu’en réalité, le Seigneur Jésus a grandi à Nazareth, en Galilée. La Bible dit : “O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller ?” (Romains 11:33-34). Comment pouvons-nous comprendre la sagesse de Dieu ? Notre esprit n’est pas capable d’analyser Son œuvre. Nous attendons impatiemment la venue du Seigneur, chaque jour. Maintenant que le Seigneur est vraiment revenu, nous raterons l’occasion de L’accueillir et nous aurons beaucoup de remords, si nous nous en tenons à nos notions, sans chercher ni investiguer ! »

Voyant que ma sœur était très sérieuse, je me suis dit : « Elle croit sincèrement au Seigneur. C’est une personne réfléchie qui sait ce qu’elle veut et qui se montre généralement prudente dans ce qu’elle fait. Pour quelque chose d’aussi important que la venue du Seigneur, il y a encore moins de chance qu’elle croie aveuglément ce qu’on lui dit. Puisqu’elle a maintenant accepté l’Éclair Oriental, se pourrait-il que le Seigneur soit vraiment revenu et œuvre en Chine ? » Puis une autre pensée m’a traversé l’esprit : « Comment peut-Il œuvrer en Chine ? C’est impensable ! » D’un ton ferme, j’ai répondu : « La Bible est comme un mille-feuilles que chaque personne interprète différemment. La Bible prophétise que Dieu descendra en Israël dans les derniers jours. En plus, la plupart des Chinois vénèrent Bouddha et le gouvernement a toujours persécuté les croyances religieuses. Dieu ne viendra pas accomplir Son œuvre en Chine ! »

« Qiu Zhen, m’a répondu ma sœur avec empressement, le Seigneur est revenu. Il est apparu en Chine pour œuvrer. C’est très important. Je viens juste d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, donc je ne saurais pas très bien t’expliquer cet aspect de la vérité, mais les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant témoignent de façon vraiment édifiante. Je leur demanderai d’échanger avec toi ! » Après un geste de la main, j’ai dit : « Ne t’embête pas. Je m’en vais. » Une fois de retour chez moi, je me suis assise sur le canapé, impassible, et j’ai réfléchi à ce que ma sœur m’avait dit. Dans ma tête, les pensées fusaient et je ne trouvais pas la sérénité. Je m’étais toujours attendue à ce que le Seigneur Jésus arrive sur la montagne des Oliviers, alors comment ma sœur pouvait-elle dire, du jour au lendemain, que le Seigneur était venu en Chine ? Comment était-ce possible ? Je ne cessais de feuilleter la Bible, sans trouver le moindre chapitre ou verset qui prédise la venue du Seigneur en Chine pour œuvrer. « Quand le Seigneur Jésus accomplissait Son œuvre à cette époque-là, les pharisiens ont résisté au Seigneur et ont dit : “Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète” (Jean 7:52). “Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?” (Jean 7:41). Alors qu’en réalité, le Seigneur Jésus a grandi à Nazareth, en Galilée… » Les paroles de ma sœur me revenaient régulièrement à l’esprit. J’ai alors pensé que ce qu’elle avait dit était vrai. J’alternais entre parcourir la Bible et réfléchir à ce que ma sœur avait dit. Les pensées se bousculaient dans ma tête, et je ne savais pas quelle était la meilleure position à adopter. J’en ai alors appelé à Dieu en mon cœur : « Seigneur, que dois-je faire ? Ô Seigneur, où descendras-Tu, exactement ? »

Quelques jours plus tard, ma sœur est venue me retrouver. Dès qu’elle est entrée chez moi, elle a annoncé en souriant : « Qiu Zhen, Sœur Xie et Sœur Hao de l’Église de Dieu Tout-Puissant sont venues chez moi pour me soutenir. Elles croient en Dieu Tout-Puissant depuis longtemps et comprennent bien plus de choses que moi. S’il y a quoi que ce soit que tu ne saisis pas sur le retour du Seigneur, va échanger avec elles. » J’ai alors songé : « Je crois au Seigneur depuis des années et j’ai toujours attendu Sa venue. Est-Il vraiment venu ? Je devrais peut-être saisir cette occasion d’échanger avec elles. » J’ai ainsi suivi ma sœur jusqu’à chez elle. Les deux sœurs m’ont accueillie très chaleureusement dès mon arrivée et se sont montrées très cordiales. Elles m’ont demandé de leur signaler si j’avais la moindre question, afin que nous puissions échanger toutes ensemble. J’ai donc demandé : « Vous dites que le Seigneur Jésus est déjà revenu et qu’Il œuvre en Chine. Existe-t-il le moindre fondement pour étayer cela dans la Bible ? » Sœur Hao a souri avant de prendre la parole : « Il y a bel et bien, ma sœur, des prophéties dans la Bible sur la venue du Seigneur en Chine pour accomplir Son œuvre dans les derniers jours. » Abasourdie, j’ai demandé : « Comment est-ce possible ? J’ai lu la Bible de nombreuses fois, mais je n’ai rien trouvé dedans à ce sujet. Où se trouve le fondement de votre argument dans la Bible ? » « Ma sœur, m’a patiemment répondu Sœur Hao, lisons deux versets des Écritures et vous comprendrez. Dans Malachie 1:11, il est écrit : “Car depuis le lever du soleil jusqu’à son couchant, Mon nom est grand parmi les nations […]. Dit l’Éternel des armées.” Puis dans l’Évangile selon Matthieu 24:27, il est écrit : “Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.” Grâce à ces deux versets des Écritures, on voit clairement que Dieu descendra à l’Orient du monde, c’est-à-dire en terres païennes. Nous savons tous que la Chine est à l’Orient du monde. Les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu se sont déroulées en Israël. Du point de vue d’Israël, la Chine est une nation païenne. Par conséquent, la venue de Dieu en Chine pour apparaître et accomplir Son œuvre dans les derniers jours réalise bien ces prophéties. » Après avoir écouté l’échange des sœurs et réfléchi au sens de ces deux versets, j’ai trouvé que leur échange m’avait vraiment illuminée. Même si je les avais déjà lus, je n’avais jamais compris que ces versets faisaient référence au retour du Seigneur en Orient, plus précisément en Chine. En écoutant leur explication, j’avais le sentiment que leur échange prenait sa source dans l’éclairage du Saint-Esprit.

Sœur Hao a alors annoncé : « Voyons ce que dit Dieu Tout-Puissant. “À travers tout l’univers, J’accomplis Mon œuvre et, à l’Est, le tonnerre retentit sans fin, ébranlant toutes nations et confessions. C’est Ma voix qui a guidé tous les hommes vers le présent. Je ferai en sorte que tous les hommes soient conquis par Ma voix, qu’ils tombent dans ce courant et se soumettent devant Moi, car il y a longtemps que J’ai repris Ma gloire et que Je l’ai fait jaillir de nouveau à l’Est. Qui ne désire pas voir Ma gloire ? Qui n’attend pas impatiemment Mon retour ? Qui n’a pas soif de Ma réapparition ? Qui ne se languit pas de Ma beauté ? Qui ne viendrait pas à la lumière ? Qui ne contemplerait pas la richesse de Canaan ? Qui ne désire pas le retour du Rédempteur ? Qui n’adore pas le Grand Tout-Puissant ? Ma voix se diffusera sur toute la terre ; Je souhaite, devant Mes élus, leur adresser davantage de paroles. Comme les puissants tonnerres qui ébranlent les montagnes et les rivières, J’adresse Mes paroles à l’univers entier et à l’humanité. Par conséquent, les paroles de Ma bouche sont devenues le trésor de l’homme, et tous les hommes chérissent Mes paroles. L’éclair jaillit de l’Est jusqu’à l’Ouest. Mes paroles sont telles que l’homme répugne à les abandonner. En même temps, il les trouve impénétrables, mais se réjouit en elles d’autant plus. Comme un enfant nouveau-né, tous les hommes sont heureux et joyeux, et célèbrent Ma venue. Par Ma voix, Je ferai venir tous les hommes devant Moi. Dès lors, J’entrerai officiellement dans la race des hommes de sorte qu’ils viendront Me vénérer. Avec la gloire qui émane de Moi et les paroles de Ma bouche, Je ferai en sorte que tous les hommes viennent devant Moi et voient que l’éclair brille de l’Est, et que Je suis aussi descendu sur le « Mont des Oliviers » qui est à l’Est. Ils verront que Je suis sur terre depuis longtemps déjà, non plus comme le Fils des Juifs, mais comme l’Éclair Oriental. Car Je suis ressuscité depuis longtemps et J’ai quitté le sein de l’humanité, puis Je Me suis à nouveau manifesté dans la gloire parmi les hommes. Je suis Celui à qui un culte a été rendu pendant des siècles avant aujourd’hui et Je suis aussi le nourrisson délaissé par les Israélites pendant des siècles avant aujourd’hui. De plus, Je suis le Dieu tout-puissant resplendissant de gloire de l’ère présente ! Que tous viennent devant Mon trône et voient Ma face glorieuse, entendent Ma voix et contemplent Mes actions. Telle est l’intégralité de Ma volonté ; c’est la fin et l’apogée de Mon plan, ainsi que l’objet de Ma gestion. Que toutes les nations Me vénèrent, que toute langue Me reconnaisse, que tout homme mette sa foi en Moi, et que tout peuple se soumette à Moi ! ” (« Les sept tonnerres grondent – prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair). On sait tous que Dieu a apporté lors de Sa première incarnation l’Évangile du royaume des cieux, qui s’est répandu de l’Occident jusqu’en Orient. On n’a absolument jamais envisagé que Dieu puisse revenir dans la chair en Orient, en Chine, apportant ainsi l’éternel évangile et réalisant l’œuvre du jugement, de la purification et du salut des hommes. Cette fois-ci, l’œuvre de Dieu se répandra d’Orient en Occident. »

À ces mots, j’ai interrompu la sœur et, perplexe, je lui ai demandé : « Ma sœur, la Bible dit que l’Éternel Dieu a accompli Son œuvre en Israël et que l’œuvre du Seigneur Jésus s’est déroulée en Judée. Les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu ont eu lieu en Israël, donc le retour du Seigneur devrait aussi se faire en Israël. Comment pouvez-vous dire qu’Il viendra en Chine ? » Avec un sourire, Sœur Hao m’a expliqué : « On pense que le Seigneur accomplira forcément Son œuvre en Israël à Son retour parce que les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu se sont déroulées là-bas. Or, cette logique est-elle en accord avec les faits ? Dieu est-Il seulement le Dieu des Israélites ? Dieu n’administre-t-Il et ne sauve-t-Il que les Israélites ? Voyons ce que dit Dieu Tout-Puissant. »

Sœur Xie a ouvert le livre des paroles de Dieu et s’est mise à lire : « Si le Sauveur arrivait au cours des derniers jours, s’Il était encore appelé Jésus, qu’Il était une fois de plus né en Judée et faisait là Son œuvre, cela prouverait que Je n’ai créé que le peuple d’Israël et seulement racheté le peuple d’Israël, et que Je n’ai rien à voir avec les païens. Cela ne serait-il pas en contradiction avec Mes paroles qui disent que “Je suis le Seigneur qui a créé les cieux et la terre et toutes choses” ? J’ai quitté la Judée et Je fais Mon œuvre parmi les païens parce que Je ne suis pas seulement le Dieu du peuple d’Israël, mais le Dieu de toutes les créatures. J’apparais parmi les païens au cours des derniers jours parce que Je ne suis pas seulement l’Éternel, le Dieu du peuple d’Israël, mais en plus, parce que Je suis le Créateur de tous Mes élus parmi les païens. J’ai non seulement créé Israël, l’Égypte et le Liban, mais aussi toutes les nations païennes au-delà d’Israël. Grâce à cela, Je suis le Seigneur de toutes les créatures. J’ai simplement utilisé Israël comme point de départ de Mon œuvre, J’ai utilisé la Judée et la Galilée comme les forteresses de Mon œuvre de rédemption, et maintenant J’utilise les nations païennes comme la base à partir de laquelle Je vais mettre fin à toute l’ère » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair). « Je ferai savoir à tous les peuples que Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations des païens, même celles que J’ai maudites. Je ferai voir à tous les peuples que Je suis le Dieu de toute la création. C’est Ma plus grande œuvre, le but de Mon plan de travail pour les derniers jours et la seule œuvre qui doive être accomplie dans les derniers jours » (« L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). « Il a dirigé les Israélites, est né en Judée, et Il est aussi né dans une nation païenne. Toute Son œuvre n’est-elle pas faite pour l’ensemble de l’humanité qu’Il a créée ? Est-ce qu’Il aime les Israélites au centuple et déteste les païens mille fois plus ? N’est-ce pas votre conception ? Ce n’est pas vrai que Dieu n’a jamais été votre Dieu, mais simplement, c’est plutôt vous qui ne Le reconnaissez pas. Ce n’est pas vrai que Dieu ne veut pas être votre Dieu, mais simplement, c’est plutôt vous qui Le rejetez. Lesquels des êtres créés ne sont pas entre les mains du Tout-Puissant ? En vous conquérant aujourd’hui, le but n’est-il pas que vous reconnaissiez que Dieu n’est nul autre que votre Dieu ? Si vous maintenez toujours que Dieu est le Dieu des Israélites seulement et que la maison de David en Israël est à l’origine de la naissance de Dieu, et qu’aucune autre nation qu’Israël n’est qualifiée pour “produire” Dieu, et qu’encore moins une famille païenne peut recevoir personnellement l’œuvre de l’Éternel, si vous pensez encore ainsi, cela ne fait-il pas de vous des contestataires obstinés ? […] Vous ne croyez pas en Dieu depuis très longtemps, mais vous avez beaucoup de notions à Son sujet, au point que vous n’osez pas une seconde penser que le Dieu des Israélites daignerait vous faire la grâce de Sa présence. Encore moins osez-vous penser que vous pourriez voir Dieu personnellement, étant donnée votre souillure intolérable. Vous n’avez jamais pensé non plus que Dieu pouvait descendre personnellement dans une terre païenne. Il devrait descendre sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers et apparaitre aux Israélites. Les païens (les gens en dehors d’Israël) ne sont-ils pas tous les objets de Sa haine ? Comment pourrait-Il travailler personnellement parmi eux ? Depuis de nombreuses années, vous développez ces notions qui sont profondément enracinées en vous. Le but de vous conquérir aujourd’hui est de pulvériser ces notions. Ainsi vous voyez Dieu apparaitre personnellement parmi vous, non sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers, mais parmi ces gens qu’Il n’a jamais dirigés auparavant » (« La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Si Son œuvre actuelle était réalisée parmi les Israélites, à la fin de Son plan de gestion de six mille ans, tout le monde croirait que Dieu est seulement le Dieu des Israélites, que seuls les Israélites sont le peuple élu de Dieu, que seuls les Israélites méritent d’hériter la bénédiction et la promesse de Dieu. L’incarnation de Dieu dans la nation païenne du grand dragon rouge pendant les derniers jours accomplit l’œuvre de Dieu comme le Dieu de toute la création. Il achève toute Son œuvre de gestion et Il met fin à la partie centrale de Son œuvre dans la nation du grand dragon rouge. Le noyau de ces trois étapes de l’œuvre est le salut de l’homme, ce qui veut dire que toute la création adore le Créateur. Par conséquent, chaque étape de cette œuvre est très signifiante ; Dieu ne fait rien qui n’ait de sens ou de valeur » (« Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît dans la chair).

Sœur Hao a ensuite échangé avec moi : « Par le passé, nous avons déterminé dans notre cœur que Dieu était le Dieu des Israélites parce que les deux premières étapes de Son œuvre avaient été réalisées en Israël. C’est en Israël qu’est née et que s’est basée l’œuvre de Dieu. On pensait donc que Son œuvre ne pouvait pas être menée ailleurs, que l’évangile pouvait seulement provenir de ce pays et que seuls les Israélites étaient vraiment les élus de Dieu. Par conséquent, si Dieu réalisait une fois de plus l’étape finale de Son œuvre en Israël, alors on serait encore plus persuadés qu’il n’y a que là-bas qu’Il puisse accomplir Son œuvre, qu’Il ne peut bénir que les Israélites et qu’Il ne se préoccupe pas des païens. Dans les derniers jours, Dieu a choisi de mener à bien Son œuvre de jugement et de purification des hommes dans un pays païen, là où se love le grand dragon rouge : la Chine. Il renverse ainsi les notions de tous afin que les gens voient vraiment qu’Il n’est pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations païennes et de tous les êtres créés. Il ne bénit pas que les Israélites, mais aussi les païens. C’est l’accomplissement de l’œuvre selon laquelle “Dieu est le Seigneur de toute la création”. Il est clair que Son choix d’œuvrer en Chine dans les derniers jours est extrêmement significatif. Dieu est vraiment omnipotent et sage. »

En écoutant l’échange de la sœur, je me suis mise à réfléchir. « Oui, ai-je songé, Dieu est le Seigneur de toute la création. N’a-t-Il pas créé l’humanité entière ? Dieu ne sauve pas que les Israélites, mais aussi le peuple chinois. Le fait qu’Il vienne œuvrer en Chine aujourd’hui ne montre-t-il pas Son amour pour les païens ? On dirait bien que je ne comprends vraiment pas Sa volonté ! » À cette pensée, j’ai eu un peu honte. D’un ton plus conciliant, j’ai répondu : « Je comprends ce que vous dites, ma sœur. Si Dieu œuvrait de nouveau en Israël, nous Le délimiterions et penserions qu’Il n’est que le Dieu des Israélites. Dieu œuvre de cette façon aujourd’hui pour détruire les notions des gens et leur faire comprendre qu’Il est le Seigneur de tous les êtres créés, qu’Il peut accomplir Son œuvre en Israël et en Chine, et donc pour que nous ne délimitions pas Son œuvre. On dirait bien que je me suis vraiment montrée idiote et ignorante en délimitant l’œuvre de Dieu en fonction de mes propres notions et idées ! Cela dit, il reste une chose que je ne comprends pas. Il y a beaucoup de pays dans le monde, comme en Europe ou en Amérique du Nord, où le protestantisme et le catholicisme sont les religions dominantes et où Dieu a toujours été vénéré. Ne serait-il pas plus facile pour Lui d’aller accomplir Son œuvre de jugement et de purification des hommes dans ces pays-là ? La Chine est un pays athée, plein d’idolâtres, où le gouvernement persécute avec acharnement ceux qui croient en Dieu. Pourquoi Dieu viendrait-Il œuvrer ici ? »

Sœur Xie a répondu en souriant : « Ma sœur, vous posez une question tout à fait cruciale ! Pourquoi Dieu a-t-Il choisi d’accomplir Son œuvre de jugement et de purification en Chine ? On ne peut comprendre cet aspect de la vérité qu’en saisissant l’objectif et le sens de l’accomplissement de Son œuvre en Israël et en Chine. Voyons ce que dit la parole de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : “L’Ancien Testament rapporte les paroles de l’Éternel aux Israélites et Son œuvre en Israël ; le Nouveau Testament rapporte l’œuvre de Jésus en Judée. Mais pourquoi la Bible ne contient-elle aucun nom chinois ? Parce que les deux premières parties de l’œuvre de Dieu ont été réalisées en Israël, parce que le peuple d’Israël était le peuple choisi, c’est-à-dire qu’il a été le premier à accepter l’œuvre de l’Éternel. Les gens du peuple d’Israël étaient les moins corrompus de toute l’humanité, et au commencement, ils tournaient leurs esprits vers Dieu et Le révéraient. Ils obéissaient aux paroles de l’Éternel et servaient toujours dans le temple, et ils portaient des habits sacerdotaux ou des couronnes. Ils furent les premiers à adorer Dieu, les premiers à être l’objet de Son œuvre. Ces gens furent un exemple et un modèle pour l’ensemble de l’humanité. Ils furent des exemples et des modèles de sainteté et de justice. Des hommes comme Job, Abraham, Lot, ou Pierre et Timothée, ils étaient tous des Israélites, et les plus saints des exemples et des modèles. Israël a été le premier pays à adorer Dieu parmi les hommes, et plus de justes sont venus de ce pays que de partout ailleurs. Dieu les a perfectionnés afin de pouvoir mieux gouverner l’humanité dans tous les pays à l’avenir. Leurs succès et la justice de leur culte de l’Éternel ont été rapportés afin qu’ils puissent servir d’exemples et de modèles pour les peuples en dehors d’Israël au cours de l’ère de la Grâce, et leurs actions se sont maintenues pendant plusieurs milliers d’années de travail, jusqu’à nos jours” (« La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair). “L’œuvre de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de l’œuvre est la fin de l’œuvre, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de l’œuvre est réalisée dans le plus impur de tous les pays pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus obscur de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce lieu parmi les plus impurs et plus obscurs auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors commencera l’œuvre de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de l’œuvre est symbolique : une fois que l’œuvre de cette ère sera terminée, l’œuvre de gestion de six mille ans arrivera à sa fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus obscur de tous les lieux auront été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout ailleurs. En tant que telle, seulement l’œuvre de la conquête en Chine porte un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres, et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan, de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité est très vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes du tout ; les notions de l’homme sont toutes les mêmes et, bien que les gens de ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils opposés à Lui ? Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? À l’époque, plusieurs des disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus a été crucifié et qu’Il est ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils deviendront des modèles et des spécimens et serviront de référence pour les autres. Pourquoi ai-Je toujours dit que vous êtes un complément à Mon plan de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté, l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent de la manière la plus complète et sont exposées dans des formes très variées. D’une part, ils sont de mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous sont pauvres et les plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa totalité, l’œuvre ultérieure de Dieu ira beaucoup mieux. Si cette étape de l’œuvre peut être achevée, le succès de l’œuvre ultérieure est évident. Une fois que cette étape de l’œuvre aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement atteint et l’œuvre de conquête dans l’univers entier sera achevée. En fait, une fois que le travail parmi vous sera couronné de succès, un succès équivalent se réalisera dans l’univers entier. C’est pour cette raison que Je fais en sorte que vous serviez de modèle et d’exemple. La rébellion, l’opposition, l’impureté, l’iniquité – tout cela se retrouve dans ces gens, et en eux est représentée toute la rébellion de l’humanité. Ils sont vraiment incroyables. Ainsi, ils sont présentés comme la quintessence de la conquête, et une fois qu’ils auront été conquis, ils deviendront naturellement un exemple et un modèle pour les autres” (« La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair). »

Après avoir lu les paroles de Dieu, Sœur Xie a poursuivi son échange. « Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous disent clairement que le lieu et les objets de Son œuvre, pour chaque étape, sont toujours choisis en fonction des besoins de l’œuvre et qu’ils ont tous une importance considérable. Par exemple, Dieu a réalisé les deux premières étapes de Son œuvre en Israël parce que les Israélites étaient Ses élus. Ils étaient le peuple le moins corrompu de toute l’humanité et craignaient Dieu dans leur cœur. Dieu pouvait plus facilement créer un groupe de modèles et de spécimens pour Le vénérer lorsqu’Il œuvrait parmi ce peuple. Ainsi, Son œuvre a pu se répandre plus rapidement et plus aisément, afin que toute l’espèce humaine connaisse Son existence et Son œuvre, et que davantage de gens puissent venir devant Lui et recevoir Son salut. Pour cette raison, il était plus pertinent que Dieu réalise les deux premières étapes de Son œuvre en Israël. Dans les derniers jours, Dieu accomplit l’œuvre de conquête et de purification des hommes. Il lui faut également des représentants, les premiers à accepter Sa conquête et Sa purification. Le peuple chinois est le plus corrompu et arriéré de toute l’humanité, et la Chine est le pays qui croit le moins en Dieu et Lui oppose la résistance la plus acharnée. Par conséquent, dans les derniers jours, l’omnipotence, la sainteté et la justice de Dieu se manifestent le plus clairement, tandis que Satan est le plus couvert de honte, lorsque Dieu commence par accomplir Son œuvre de jugement et de conquête en Chine, ainsi que Son œuvre de châtiment et de jugement sur ceux qui ont été corrompus le plus profondément, et conquiert et purifie le peuple chinois, le plus corrompu du monde. Quand Dieu aura conquis les plus corrompus, il est évident que le reste de l’humanité sera elle aussi conquise et que Satan sera définitivement vaincu. On peut donc voir, d’après le lieu et les objets de Son œuvre que Dieu choisit pour chaque étape, ainsi que les résultats obtenus, que Son œuvre est vraiment sage et merveilleuse ! »

Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange des sœurs, j’ai compris que Dieu avait œuvré en Israël parce qu’Il souhaitait créer un groupe de modèles et de spécimens parmi le peuple le moins corrompu de l’humanité et, par leur témoignage et leur prédication de Son évangile, permettre à davantage de personnes de recevoir Son salut. Dans les derniers jours, Dieu mène à bien l’œuvre de la conquête et de la purification de l’homme. Pour ce faire, Il a choisi le peuple chinois, le plus corrompu et le plus souillé du monde, comme objet de Son œuvre, faisant de ces gens des modèles et spécimens conquis et sauvés. Voilà qui démontre encore mieux la sagesse et la toute-puissance de Dieu. Je n’ai jamais compris Sa volonté et, quand j’ai lu dans la Bible que le Seigneur reviendrait en descendant sur la montagne des Oliviers, en Israël, je l’ai accepté au sens littéral et j’ai cru que Dieu viendrait à coup sûr accomplir Son œuvre en Israël. Je n’aurais jamais imaginé que Dieu puisse déjà être en Chine depuis longtemps ! Il semble que Son œuvre ne soit pas aussi simple qu’on ne le croit !

À ce moment-là, Sœur Xie a poursuivi : « Quel que soit le pays dans lequel Dieu œuvre, Il le fait uniquement au nom de Son œuvre et pour mieux sauver l’humanité, et ce n’est jamais sans raison. Si on veut chercher l’apparition de Dieu aujourd’hui, on doit d’abord mettre de côté nos idées et notions. On ne doit pas placer les pas de Dieu dans un périmètre restreint, pensant qu’Il devrait venir dans tel ou tel pays. Il est le Dieu de toute l’humanité. Il est libre de choisir le bon endroit en fonction des besoins de Son œuvre. Dieu Tout-Puissant dit : “Dieu est le Dieu de toute l’humanité. Il ne Se considère pas Lui-même comme étant la propriété privée de quelque nation ou peuple, et Il accomplit Son œuvre telle qu’Il l’a planifiée, sans contraintes d’aucune forme, d’aucun pays ou d’aucun peuple. Peut-être n’as-tu jamais imaginé cette forme ou nies-tu son existence. Ou peut-être que la nation et le peuple où Dieu apparaît sont-ils discriminés par tous et sont-ils les plus rétrogrades. Pourtant, Dieu a Sa sagesse. Avec Sa puissance, et grâce à Sa vérité et Son tempérament, Il a acquis à Sa cause un groupe de gens ayant le même esprit que Lui. Il a formé le groupe qu’Il voulait rendre complet – un groupe qu’Il a conquis et qui a enduré toutes sortes d’épreuves, de turpitudes et de persécutions, un groupe à même de Le suivre jusqu’au bout” (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair). »

Après avoir entendu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai pleuré de joie et dit aux sœurs : « Ces paroles viennent de Dieu et portent en elles Son pouvoir et Son autorité. Je comprends enfin : Dieu n’est pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi celui du peuple chinois et, surtout, de toute l’humanité. Il est vraiment revenu ! Ces derniers jours, je n’arrivais pas à manger ni dormir parce que j’avais peur de m’engager sur le mauvais chemin ! Grâce à notre échange d’aujourd’hui, mon cœur est libéré de ce poids. Je rends vraiment grâces à Dieu de ne pas m’avoir laissée tomber ! » Les deux sœurs m’ont ensuite donné un exemplaire de La Parole apparaît dans la chair, et je suis rentrée chez moi, toute joyeuse, serrant le livre entre mes mains. Lire les paroles de Dieu Tout-Puissant m’a convaincue qu’Il était le Seigneur Jésus revenu. Notre Seigneur Jésus est vraiment revenu !

Contenu connexe

  • Rencontrer à nouveau le Seigneur

    Je suis né dans une famille catholique et, dès mon plus jeune âge, ma mère m’a appris à lire la Bible. À l’époque, le Parti communiste chinois était en train de reconstruire la nation après la guerre civile et, alors que le PCC réprimait toutes les religions, j’ai eu vingt ans avant d’avoir enfin la chance d’aller à l’église et d’écouter des sermons.

  • Un film aide à comprendre le mystère des noms de Dieu

    Beaucoup de chrétiens croient que le nom de Dieu est éternellement immuable et que seul le nom de Jésus mène au salut. En effet, il est écrit dans la Bible : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8).

  • Réflexions chrétiennes : je sais maintenant comment me débarrasser du péché

    De nombreux chrétiens sont ennuyés par la question de savoir comment se débarrasser du péché, mais Anna, qui est chrétienne, n’est plus préoccupée par la question de savoir comment arrêter de pécher. Comment cela est-il possible ?

  • Le jugement a commencé par la famille de Dieu

    Aishen, Amérique Je suis chrétienne. Au début, quand j’ai commencé à croire en Dieu, j’entendais fréquemment des sermons où les gens disaient : « Le S…