Réflexions chrétiennes : je sais maintenant comment me débarrasser du péché

Par Anna, Allemagne

Note de l’éditeur : Es-tu encore en train de te débattre dans l’atroce souffrance du péché ? Es-tu découragé et déçu parce que tu vis pris au piège d’un cycle alternant péché et repentir ? Que devons-nous faire pour échapper à l’esclavage du péché ? J’espère que la lecture de cet article vous sera utile.

Pleurer dans le péché

En 2001, j’ai suivi ma mère en croyant au Seigneur et, peu de temps après, j’ai adhéré à l’église et commencé mon service. Je voyais que mes frères et sœurs étaient capables de s’aimer les uns les autres, exactement comme une famille, ce qui me donnait le sentiment d’être particulièrement proche d’eux. Je prenais plaisir à assister aux réunions et à chanter des cantiques de louange au Seigneur avec mes frères et sœurs et, dans mon cœur, je considérais l’église comme ma propre famille. Après cela, j’ai passé les tests d’entrée d’un institut de théologie et j’ai commencé à étudier la Bible.

Graduellement, j’ai découvert de plus en plus de choses illicites dans l’église. Beaucoup de frères et sœurs vivaient dans le péché et étaient incapables de pratiquer les enseignements du Seigneur. Le directeur de l’école du dimanche et sa femme manigançaient pour obtenir des bénéfices personnels. Quand des organisations humanitaires faisaient des dons, ils choisissaient immédiatement les meilleurs produits pour eux-mêmes, et même le pasteur prenait part à ce comportement, mais les familles pauvres de l’église obtenaient rarement quelque chose. Les dirigeants de petits groupes étaient aussi particulièrement fiers et arrogants. Ils s’exaltaient souvent en notre présence et plaçaient des contraintes sur les autres. Les membres de l’église servaient le Seigneur au nom de leur propre statut et de leurs propres intérêts et ils condamnaient souvent les autres églises, les trouvant mauvaises, et méprisaient les autres. Tandis que leurs paroles et leurs actions au sein de l’église semblaient pieuses, ce qu’ils manifestaient dans leur vie était arrogance, ruse et égoïsme, comme s’ils étaient des gens entièrement différents. J’étais pareille. Dans l’église, je me comportais très bien et, même quand les autres me demandaient de faire des choses que je n’aimais pas, je faisais de mon mieux pour le supporter, surmonter ma gêne et ne pas exprimer mon mécontentement, mais à la maison, j’étais arbitraire, imbue de moi-même et, parfois, je criais même contre ma mère. Après m’être mariée, quand mon mari et mon enfant ne faisaient pas comme je le leur demandais, je m’énervais contre eux. Je songeais à la manière dont, à l’école du dimanche, j’apprenais aux enfants à mettre en œuvre les enseignements du Seigneur, à s’aimer les uns les autres et à être tolérants envers les autres, mais je ne pouvais pas pratiquer ces choses-là dans ma propre vie et je me rendais compte que je vivais dans le péché. Je priais souvent pour que le Seigneur me pardonne pour cela, mais rien ne changeait. Je me sentais désemparée et perplexe : « L’apôtre Paul a dit : “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort” (Romains 8:1-2). Nous croyons au Seigneur Jésus-Christ et le Seigneur pardonne nos péchés. Notre péché est retiré, ce qui devrait dire que nous ne péchons plus, mais pourquoi est-ce que je vis encore dans le péché ? Pourquoi ne puis-je pas pratiquer les enseignements du Seigneur ? Quand serai-je enfin capable d’arrêter de pécher ? »

J’ai interrogé les prédicateurs à propos de ma perplexité, mais ils n’avaient pas la réponse. Ils m’ont simplement dit d’avoir foi dans le Seigneur. Leurs réponses m’ont laissée sans chemin. Les réunions de l’église ne m’étaient plus d’aucune aide, alors j’ai arrêté d’aller aux réunions. Après, je regardais souvent des vidéos chrétiennes sur YouTube, à la recherche de la subsistance spirituelle de la vie. Je visionnais beaucoup de sermons et de conférences de nombreux pasteurs et anciens, mais rien de cela ne pouvait m’aider à changer, ni m’apporter une quelconque croissance de vie spirituelle. Je vivais toujours dans un état de péché dans la journée et de confession de mes péchés la nuit. Je ne savais pas quand je pourrais arrêter de pécher et, à ce sujet, souvent, je priais le Seigneur, criais à Lui et Le suppliais de m’aider.

Une lumière apparaît alors que Dieu entend mes prières

Un jour, en 2018, alors que je faisais une recherche pour trouver des vidéos chrétiennes, un film appelé « Où est ma maison » a retenu mon attention, alors, par curiosité, j’ai cliqué dessus et l’ai visionné. Dans le film, j’ai vu que la protagoniste et les prédicateurs ne lisaient pas la Bible, mais, au lieu de cela, lisaient le livre La Parole apparaît dans la chair. Je n’avais jamais vu ce livre auparavant, mais les paroles du livre contenaient la vérité et étaient capables de résoudre les difficultés pratiques des gens. La protagoniste du film, Wen Ya, avait connu le divorce de ses parents quand elle était enfant, après quoi elle avait enduré le supplice de voir sa mère tomber gravement malade et son père mourir. Pourtant, quand elle s’était sentie découragée et désespérée, c’était Dieu qui l’avait sauvée. Les paroles de La Parole apparaît dans la chair avaient permis à Wen Ya de comprendre que nous, en tant qu’humains, avons été corrompus par Satan et que nous vivons tous dans le malheur sans espoir d’y échapper, et que ce n’est qu’en venant devant Dieu que nous pouvons trouver la protection et vivre heureux. Plus tard, Wen Ya avait été capable d’émerger de son supplice et de trouver sa vraie maison. Grâce au film, j’ai vu que les paroles dans La Parole apparaît dans la chair étaient véritablement merveilleuses. Elles étaient capables de me donner de la force. J’ai pensé : « Qui au juste pourrait nous permettre de connaître le tempérament de Dieu ? Qui pourrait expliquer clairement le péché et la malveillance de l’humanité ? Qui pourrait comprendre la raison pour laquelle l’humanité est au supplice ? Et qui au juste pourrait résoudre le problème des gens qui vivent dans le tourment ? » Je sentais que ces paroles faisaient autorité et ne pouvaient pas avoir été prononcées par n’importe qui. J’étais très intéressé par ce livre parce que je sentais que ces paroles pourraient améliorer ma relation avec Dieu.

J’ai donc continué à regarder des vidéos de l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai visionné le film « Le Salut », dans lequel le protagoniste se dépense avec enthousiasme pour Dieu, renonce à tout pour accomplir ses devoirs et, bien que le PCC l’ait arrêté et torturé, il est retourné à ses devoirs après avoir été relâché. Il pensait que, parce qu’il avait souffert, voyagé au loin, compris une grande partie de la vérité et qu’il était quelqu’un qui avait une connaissance de Dieu, il devait être qualifié pour entrer dans le royaume des cieux. Mais plus tard, une épreuve soudaine s’abat sur lui. Sa femme est capturée et torturée à mort par la police du PCC et, quand il l’apprend, il se plaint de Dieu, fait des reproches à Dieu, se méprend sur Dieu et perd la foi qu’il avait en Dieu. Dans son tourment, au travers des paroles de Dieu Tout-Puissant, il en arrive à opérer une introspection et se rend compte qu’il croit en Dieu et accomplit ses devoirs pour gagner des bénédictions et que quand viennent les épreuves, il est toujours capable de se méprendre sur Dieu et de Lui faire des reproches. Après cela, en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, il comprend qu’il peut toujours se rebeller contre Dieu et Lui résister et qu’il n’a pas véritablement gagné le salut. Seuls ceux qui ont un amour et une obéissance sincères à l’égard de Dieu peuvent atteindre le plein salut. Alors qu’il traverse cette épreuve, son opinion fallacieuse et ses notions erronées sur la croyance en Dieu changent, il acquiert une foi nouvelle en Dieu et il continue à servir Dieu. Le visionnage de cette vidéo m’a fait voir que mon propre amour pour Dieu était loin d’être suffisant. Si j’avais été dans la même position que le protagoniste, je ne savais pas si je serais restée loyale à Dieu. Les expériences du protagoniste du film m’ont assuré que je devais affermir ma foi, continuer à suivre Dieu et faire l’expérience de circonstances similaires, de sorte que Dieu puisse purifier mes tempéraments corrompus, parce qu’alors seulement j’aurais une chance d’entrer dans le royaume des cieux.

Plus tard, quand j’ai regardé des vidéos sur les arrestations, le supplice et la torture endurés par les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant aux mains du PCC, j’ai noté qu’alors qu’ils connaissaient la persécution et les épreuves, les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient le fondement de leur foi. Je voulais absolument lire ces paroles parce que je sentais que ces paroles étaient la vérité, sinon, il aurait été très difficile à ces frères et sœurs de rester loyaux et de suivre Dieu tout en étant si cruellement persécutés par le gouvernement du PCC. J’avais une profonde admiration pour leur foi inébranlable et désirais servir Dieu, et je sentais que c’était là le résultat obtenu par l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’il était impossible à des hommes de produire un tel témoignage. Après avoir vu toutes ces choses, j’étais encore plus curieuse à propos de l’Église de Dieu Tout-Puissant.

Mon cœur se réjouit alors que je trouve le chemin pour me débarrasser du péché

Finalement, j’ai visité le site Internet de l’Église de Dieu Tout-Puissant et suis entrée en contact avec des frères et sœurs de l’Église. Lors de notre première rencontre, frère Zheng a échangé avec moi : « Il y a de plus en plus de choses illicites qui surviennent dans les églises. Les sermons des pasteurs et des anciens sont remplis de clichés, ils sont éculés et sans vie, les réunions d’église n’apportent aucune subsistance et les croyants vivent presque universellement dans un cycle alternant péché et repentir. La raison en est que l’œuvre du Saint-Esprit s’est déplacée. Dieu est revenu incarné pour conclure l’ère de la Grâce, commencer l’ère du Règne et accomplir l’œuvre du jugement et de la purification de l’humanité. Le Saint-Esprit a déjà quitté les églises de l’ère de la Grâce et S’est déplacé vers les églises de l’ère du Règne, et Il œuvre maintenant sur tous ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu des derniers jours. Alors, parce qu’il manque désormais aux églises de l’ère de la Grâce l’œuvre du Saint-Esprit, elles sont incapables de fournir une source d’eau vive, les gens sont pris au piège dans les ténèbres et deviennent donc encore plus dépravés. Cela réalise la prophétie de l’Éternel Dieu : “Et moi, je vous ai refusé la pluie, lorsqu’il y avait encore trois mois jusqu’à la moisson ; j’ai fait pleuvoir sur une ville, et je n’ai pas fait pleuvoir sur une autre ville ; un champ a reçu la pluie, et un autre qui ne l’a pas reçue s’est desséché” (Amos 4:7). Ce n’est qu’en restant à la hauteur des pas de Dieu que nous pouvons recevoir l’œuvre et les conseils du Saint-Esprit, et ce n’est qu’avec la provision et l’arrosage des paroles de Dieu que notre esprit assoiffé peut finalement se désaltérer. »

Ce n’est qu’alors que j’ai compris qu’il manquait à notre église l’œuvre du Saint-Esprit parce que Dieu était venu accomplir une nouvelle étape de Son œuvre et que l’œuvre du Saint-Esprit s’était déplacée. Je sentais que l’échange de frère Zheng était lumineux, qu’il était guidé par Dieu, mais j’étais aussi quelque peu perplexe : « Je crois que le Seigneur Jésus peut bien être revenu, mais le Seigneur Jésus nous a déjà sauvés. Quand le Seigneur revient, Il devrait directement nous enlever au royaume des cieux. Pourquoi doit-Il accomplir l’œuvre du jugement et de la purification des hommes ? Que se passe-t-il donc ? » Alors, j’ai décrit ma perplexité.

Après m’avoir entendu, frère Zheng a échangé : « De nombreux frères et sœurs ont cette opinion. Ils croient que tant que nous acceptons le Seigneur Jésus comme notre Sauveur, nos péchés sont pardonnés, nous sommes rachetés, et qu’une fois que le Seigneur sera revenu, nous serons directement enlevés au ciel. Mais avons-nous réfléchi pour savoir si ce genre d’opinion est en accord avec la vérité ? Le Seigneur Jésus a-t-Il dit que si nos péchés sont pardonnés, nous pouvons entrer dans le royaume des cieux ? Le Saint-Esprit a-t-Il jamais dit une chose pareille ? L’Éternel Dieu a dit : “Pour que vous soyez saints ; car je suis saint” (Lévitique 11:45). Le Seigneur Jésus a dit : “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 7:21). Dieu est juste et saint, donc seuls ceux dont les tempéraments corrompus sont purifiés et qui peuvent faire la volonté de Dieu peuvent entrer dans le royaume des cieux. Nous sommes remplis d’impuretés et pouvons toujours nous rebeller contre Dieu et Lui résister. S’Il devait faire directement entrer des gens comme nous dans le royaume des cieux, comment la justice et la sainteté de Dieu s’exprimeraient-elles ? Ainsi, notre notion selon laquelle “nous pouvons entrer dans le royaume des cieux si nos péchés sont pardonnés” n’est pas en accord avec les paroles du Seigneur, ni avec la volonté du Seigneur. Seuls ceux qui se débarrassent de leurs tempéraments corrompus et deviennent des gens à même de faire la volonté de Dieu peuvent entrer dans le royaume des cieux. Lisons quelques passages de la parole de Dieu Tout-Puissant et nous comprendrons plus clairement. Dieu Tout-Puissant dit : “À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché” (“La vision de l’œuvre de Dieu (2)”, dans La Parole apparaît dans la chair). “Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude” (“Le mystère de l’incarnation (4)”, dans La Parole apparaît dans la chair).

« Comme nous le savons tous, les hommes de la fin de l’ère de la Loi étaient de plus en plus profondément corrompus par Satan. Aucun ne pouvait observer la loi ou les commandements et aucune offrande ne pouvait racheter leurs péchés. Ils faisaient tous face au risque d’être condamnés et mis à mort par la loi. Pour sauver de la menace de mort ceux qui vivaient sous la loi, Dieu est personnellement venu, incarné dans la chair en tant que Seigneur Jésus, et a accompli l’œuvre de la rédemption. Il a accompli Son œuvre sur la terre et a finalement été crucifié sur la croix, chair sans péché servant de sacrifice d’expiation pour l’humanité, ce qui a racheté l’humanité de son péché. Quiconque acceptait l’œuvre du Seigneur Jésus, à partir du moment où il confessait ses péchés au Seigneur et se repentait, se faisait pardonner ses péchés et n’était plus condamné et mis à mort par la loi, et il jouissait aussi de la grâce et des bénédictions abondantes du Seigneur. Pour ceux qui vivaient sous la loi, il s’agissait du salut. Ainsi, quand nous disons que nous sommes sauvés parce que nous croyons au Seigneur Jésus, nous faisons avant tout référence au fait que nous avons échappé à la condamnation et à la malédiction de la loi. Or croire et être sauvés signifie-t-il que nous sommes purifiés ? Même si, une fois que nous croyons au Seigneur, nous faisons extérieurement quelques bonnes œuvres, sommes capables de supporter la souffrance et l’épreuve, faisons des offrandes et exécutons du service, accomplissons l’œuvre du Seigneur et ainsi de suite, nos tempéraments corrompus sont toujours profondément enracinés à l’intérieur de nous. Des natures sataniques comme l’arrogance, l’égoïsme, la ruse, l’avidité et la malveillance sont déjà devenues notre vie. Nous sommes sous l’emprise de ces natures sataniques, nous sommes toujours capables, involontairement, de pécher et de résister à Dieu et nous ne pouvons pas du tout pratiquer les enseignements du Seigneur. Dans notre vie quotidienne, par exemple, quand les paroles des autres nous blessent dans notre amour-propre, nous avons peut-être beau ne rien dire, nous formons des préjugés dans notre cœur et pouvons même condamner les autres. Nous ne sommes pas du tout tolérants ou patients et nous aimons encore moins nos ennemis. Il nous arrive souvent aussi de mentir et de tromper, échouant ainsi à être des gens honnêtes, pour protéger la réputation, le statut et les intérêts qui nous sont propres. De plus, quand Dieu nous bénit, nous remercions et louons Dieu et avons une motivation plus grande pour nous dépenser pour Dieu, mais quand un désastre s’abat sur nous, nous nous plaignons contre Dieu et nous méprenons sur Lui, nous refusons de nous dépenser pour Dieu et, dans les cas graves, trahissons Dieu. La liste continue. Il y a encore tellement de corruption à l’intérieur de nous, alors comment Dieu pourrait-Il donc nous élever pour nous faire entrer dans Son royaume ? À l’évidence, le fait que nos péchés sont pardonnés parce que nous croyons ne veut pas dire que nous avons été purifiés, parce que le Seigneur Jésus a seulement racheté nos péchés, pas nos natures sataniques. Si nous ne résolvons pas nos natures sataniques, même si nos péchés sont pardonnés mille ou dix mille fois, nous ne pouvons toujours pas entrer dans le royaume des cieux. Alors, selon nos besoins, dans les derniers jours, Dieu est réapparu incarné pour accomplir l’œuvre supplémentaire du jugement et de la purification, a exprimé toute la vérité qu’il nous faut pour être purifiés, révélé le fait véridique de notre corruption par Satan, révélé la source de notre péché et de notre résistance à Dieu et désigné le chemin pour que nous changions nos tempéraments corrompus. Si nous acceptons le jugement et le châtiment dans les paroles de Dieu, lisons assidûment la parole de Dieu et poursuivons sérieusement la vérité, nos tempéraments corrompus seront graduellement purifiés et changés et, finalement, nous deviendrons des gens qui obéissent et aiment sincèrement Dieu. Ce faisant, nous deviendrons des gens qui sont pleinement sauvés par Dieu et alors seulement nous pourrons entrer dans le royaume de Dieu. »

Après avoir entendu les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de frère Zheng, j’ai compris que le Seigneur Jésus avait seulement pardonné nos péchés et qu’être sauvés parce que nous croyons veut seulement dire que nous ne sommes pas condamnés ou mis à mort par la loi, mais ne veut pas dire que nous sommes purifiés. J’ai pensé à la manière dont, malgré le fait qu’à l’église, je puisse être tolérante et contrôler mes sentiments, à la maison, j’étais capricieuse et imbue de moi-même. Surtout quand ma famille disait ou faisait des choses qui allaient contre mes souhaits, je pouvais m’énerver. Même si je confessais mes péchés et me repentais auprès du Seigneur chaque fois que je m’énervais, cela se reproduisait la fois suivante. Je ne pouvais pas changer cela. Je me suis finalement rendu compte que c’était parce que le péché, à l’intérieur de moi, n’avait pas été expurgé. En Apocalypse 21:27, il est dit : « Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ». Les pécheurs ne peuvent pas entrer dans le royaume de Dieu. Comment quelqu’un comme moi, qui étais remplie de tempéraments corrompus, pourrait jamais gagner l’approbation de Dieu et être directement conduit dans le royaume des cieux ? Je me rendais désormais compte que le retour de Dieu dans les derniers jours pour accomplir l’œuvre de jugement et purifier l’homme était tout à fait nécessaire ! Une fois que j’ai eu compris ces choses-là, j’ai été très enthousiaste, mais je ne comprenais toujours pas très bien comment Dieu juge et purifie les hommes. Je me suis rendu compte qu’avec autant de choses impures à l’intérieur de moi, si Dieu est en train d’accomplir l’œuvre du jugement, serai-je condamnée ? Alors, une fois de plus, j’ai décrit ma perplexité et demandé un échange à frère Zheng.

Quand il a eu fini de m’écouter, il a souri et a dit : « La raison pour laquelle nous avons de telles pensées, c’est que nous manquons de connaissances sur l’œuvre du jugement de Dieu ! Dans les derniers jours, Dieu a exprimé des paroles pour accomplir l’œuvre du jugement, non pas parce qu’Il condamne nos péchés, mais pour nous purifier, nous sauver, nous permettre de voir le fait véridique de notre corruption par Satan au travers des révélations dans Ses paroles, nous permettre de reconnaître nos natures et nos essences qui résistent et trahissent Dieu et, en même temps, pour nous permettre de savoir que le juste tempérament de Dieu ne tolère aucune offense, pour nous permettre d’acquérir un cœur qui craint Dieu, pour nous permettre de haïr et de maudire du fond du cœur nos natures sataniques, pour nous permettre d’échapper à nos tempéraments sataniques corrompus, pour nous permettre de vivre une vraie ressemblance humaine et pour atteindre le plein salut de la part de Dieu. La vérité, c’est que l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours est Son amour et Son salut les plus grands jamais accordés à l’humanité ! Alors, comment Dieu accomplit-Il l’œuvre du jugement et purifie-t-Il les hommes ? Lisons la parole de Dieu pour en apprendre davantage sur cet aspect de la vérité.

Il a ouvert un livre de la parole de Dieu et a lu : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).

Avec un sourire, il a échangé : « Les paroles de Dieu stipulent très clairement que dans les derniers jours, Il exprime de nombreux aspects de la vérité pour juger et purifier les hommes. Dieu révèle l’essence de notre nature corrompue, nos nombreuses notions de Dieu et nos nombreuses idées fausses profondément enfouies dans notre cœur en ce qui concerne la croyance en Dieu, ainsi que toutes sortes de tempéraments sataniques qui sont les nôtres, et bien plus encore. Dans la parole de Dieu, nous voyons que nous sommes trop profondément corrompus par Satan et que les toxines, les philosophies et la logique sataniques sont devenues notre vie. Dans nos paroles et nos actes, nous pratiquons une telle logique satanique, de tels principes sataniques et des expressions mauvaises comme : “Chacun pour soi, Dieu pour tous,” “Je suis mon propre seigneur à travers le ciel et la terre,” “Ceux qui travaillent avec leurs esprits gouvernent les autres, et ceux qui travaillent avec leur corps sont gouvernés par d'autres” “Un homme meurt pour de l'argent ; un oiseau meurt pour de la nourriture,” et “Les hommes devraient toujours s'efforcer d'être meilleurs que leurs contemporains.” Nous plaçons nos intérêts, notre richesse, notre réputation et notre statut au-dessus de tout le reste et, dans nos interactions avec les autres, nous voulons toujours qu’ils nous obéissent. Quoi que nous fassions, nous manigançons toujours pour nos intérêts. Là où il y a quelque chose à gagner, nous faisons la course pour être les premiers à le faire tout en essayant de remettre à plus tard ou d’éviter les choses qui ne nous rapportent rien. Même quand nous croyons en Dieu, nous consentons à des renoncements et nous nous dépensons pour gagner des dons et des couronnes, espérant échanger un petit prix contre de grandes bénédictions. Il y a beaucoup d’exemples similaires. L’ensemble de nos paroles et de nos actes expose des tempéraments corrompus comme l’arrogance, la suffisance, l’égoïsme, la bassesse, la malveillance, l’avidité, la ruse et la malhonnêteté et toute véritable ressemblance humaine nous fait défaut. En même temps, à mesure que nous faisons l’expérience du jugement et du châtiment dans les paroles de Dieu, Dieu met en place diverses circonstances pour nous émonder, nous traiter, nous châtier et nous discipliner. Parfois, nous vivons selon des philosophies sataniques et ne pratiquons pas la vérité, donc nous tombons dans les ténèbres et sommes incapables de sentir la présence de Dieu, ce qui nous procure d’atroces souffrances et nous met au supplice. Quand nous venons devant Dieu, prions et nous transformons, Dieu Se sert de Ses paroles pour nous faire des reproches et faire en sorte que nous nous connaissions et trouvions la vérité appropriée à pratiquer. Parfois, Dieu mobilisera des gens, des sujets et des événements pour nous faire des rappels et nous traiter, pour nous faire savoir que le juste tempérament de Dieu ne tolère aucune offense et pour nous faire réfléchir sur nous-mêmes, de sorte que nous arrivions à connaître notre propre rébellion et notre propre résistance. Parfois, la parole de Dieu nous console et nous encourage, nous permettant de comprendre Ses bonnes intentions de sauver l’humanité et nous permettant de ne pas être négatifs ou faibles, d’être déterminés à poursuivre la vérité et de poursuivre un changement de tempérament. Quand nous faisons l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu, nous acquérons le discernement des choses positives et négatives et nous savons aussi quel genre de personnes Dieu aime et n’aime pas et quel genre de personnes Il sauve et élimine. Nous acquérons de plus en plus de crainte et d’obéissance à l’égard de Dieu et nous commençons à détester nos propres natures sataniques, à trahir la logique satanique et à nous comporter et à faire les choses selon les exigences de Dieu. Nos opinions sur les choses commencent à changer, nos tempéraments de vie changent graduellement et nous commençons à vivre une ressemblance humaine. Nous pouvons véritablement sentir que l’œuvre du jugement de Dieu est concrète, qu’elle peut bel et bien purifier et changer nos tempéraments corrompus et que ce n’est qu’en acceptant l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours que nous pouvons nous libérer complètement de l’esclavage du péché, atteindre le plein salut qui vient de Dieu et être amenés par Dieu à entrer dans le royaume des cieux. »

Grâce à son échange sur la parole de Dieu Tout-Puissant, j’ai appris que ma compréhension de l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours était erronée. Elle était fondée sur mes propres notions et imaginations. Je me suis souvenue des paroles de l’Éternel Dieu : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Esaïe 55:8-9). Dieu est le Seigneur de la création, Ses actes sont miraculeux, insondables et remplis de Sa sagesse, et ce ne sont pas des choses que nous pouvons comprendre avec notre intelligence. J’ai finalement compris que le but de l’œuvre du jugement de Dieu n’est pas de condamner ou de punir, mais plutôt de purifier et de changer nos tempéraments corrompus et de nous permettre d’être pleinement sauvés par Dieu. Une fois que j’ai eu compris ces choses-là, je n’avais plus peur. Au lieu de cela, je souhaitais davantage suivre Dieu et je me réjouissais d’être capable d’entendre la voix de Dieu et de trouver un chemin pour échapper au péché. J’ai joyeusement accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours.

Vivre dans la lumière, poursuivre la vérité

Après avoir accepté la nouvelle œuvre de Dieu, il m’arrivait souvent d’écouter des hymnes de louange de Dieu et de regarder des films, des débats et des sketches comiques sur le site Internet de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et je participais aussi à la vie de l’Église aux côtés de mes frères et sœurs. J’appréciais d’être arrosée et gardée par la parole de Dieu, je buvais l’eau du fleuve de vie qui jaillit du trône, mon esprit était désaltéré et je n’avais plus soif. Par une lecture continue de la parole de Dieu, j’en suis arrivée à comprendre certains aspects de la vérité, comme le but et la signification des trois étapes de l’œuvre de Dieu, la signification du nom de Dieu, le mystère de l’incarnation de Dieu et la manière d’atteindre le plein salut et d’être purifiée. J’en suis aussi arrivée à en savoir plus sur le tempérament de Dieu, j’ai vu que le tempérament de Dieu n’est pas seulement miséricordieux et aimant, mais aussi juste et majestueux, et j’ai vu que le juste tempérament exprimé par Dieu dans les derniers jours est plus à même de changer et de purifier nos natures corrompues et nous rend capables d’atteindre le plein salut. À présent, dans ma propre vie, j’ai aussi commencé à me concentrer sur la connaissance de mes propres tempéraments corrompus, sur la pratique de la vérité et sur le fait d’être tolérante et patiente envers ma famille. Que j’aie été capable de comprendre ces choses, c’est entièrement grâce à l’éclairage et aux conseils de Dieu. Je rends grâce à Dieu !

Contenu connexe