Que se cache-t-il derrière les mensonges ?

Par Xiaojing, Chine

À chaque fois que je lisais une parole de Dieu nous demandant d’être honnêtes et de parler avec précision, je pensais : « Parler précisément ne me pose aucun problème. N’est-ce pas simplement appeler un chat un chat et dire les choses telles qu’elles sont ? N’est-ce pas facile ? Les gens qui enjolivaient les choses en parlant étaient toujours ce qui m’agaçait le plus dans ce monde. » Pour cette raison, je me sentais très confiante, pensant que je n’avais aucun problème à cet égard. Mais c’est seulement grâce à la révélation de Dieu, que j’ai découvert que nul ne pouvait parler avec précision s’il n’était pas entré dans la vérité ou s’il ne modifiait pas son tempérament.

Un jour, j’ai constaté que XX manquaient de soin et de considération envers le bien-être physique d’autres personnes. J’en ai déduit qu’ils n’avaient aucune compassion. Par la suite, c’est grâce aux échanges que j’ai compris que notre véritable amour pour l’autre s’incarnait principalement dans l’assistance et le soutien mutuels que nous apportions dans notre entrée dans la vie. Une autre fois, j’ai constaté que XX dépensaient quelques dollars de trop au cours de leur devoir. J’en ai déduit que ces personnes étaient d’une nature trop avide. Plus tard seulement, j’ai reconnu qu’il existait une différence entre ceux qui montraient un tempérament légèrement corrompu et ceux qui présentaient ce genre de nature. Puis, une autre fois, mon guide m’a interrogée sur la situation d’une sœur. Parce que j’avais quelques idées préconçues au sujet de cette sœur, quand bien même je savais que je devrais donner un rapport impartial, je ne pus toutefois m’empêcher de dénoncer sévèrement la corruption dont elle avait fait montre et je ne dis aucun mot concernant ses points forts. Lorsqu’il survenait des écarts ou des défauts dans mon propre travail, je m’arrangeais toujours à informer secrètement les guides de la situation, cachant la vérité des faits afin de protéger ma face et mon statut propres…

Dans ces conditions, je me sentais complètement perplexe : comment se faisait-il que mon cœur était prêt à dire la vérité et à parler franchement, mais quand j’ouvrais la bouche, je n’étais jamais capable de parler objectivement ou franchement ? Je suis allée devant Dieu en portant cette question, pour prier et Lui demander conseil. Par la suite, j’ai lu dans un sermon : « Pourquoi n’est-il jamais possible aux hommes de parler franchement ? Trois raisons principales peuvent être énumérées : l’une d’entre elles met en cause les présomptions erronées des gens. Leur manière d’envisager les choses est erronée, ils parlent donc sans franchise. La deuxième raison est celle de leur nature déficiente. Les gens agissent négligemment, sans analyse pratique et aiment écouter les ouï-dire. Au bout du compte, ils enjolivent nettement la réalité. Une autre raison est que les hommes ont de mauvais tempéraments. Ils usent d’un mélange d’intentions personnelles quand ils parlent et, pour arriver à leurs fins, ils inventent des mensonges pour tromper les autres et déforment délibérément la vérité pour duper les gens. Cette situation a été créée par l’homme, elle doit être résolue par la recherche de la vérité et la connaissance de sa propre nature » (L’échange du supérieur). Ayant vu ces paroles, j’ai soudain aperçu la lumière. J’ai alors compris qu’il n’était pas aussi facile que je pensais de parler franchement. De nombreux facteurs peuvent conduire les gens à parler sans franchise : par exemple, les points de vue des gens étant faussement présomptueux, n’ayant aucune vérité, ou aucune réalité, ou ayant un tempérament corrompu. Quant à moi, j’étais prompte à juger, sans aucune compassion, des personnes qui agissaient d’une manière non conforme à mes propres pensées. Et lorsque je constatais que d’autres manifestaient un tempérament légèrement corrompu, je les définissais comme faisant partie d’un certain type de personnes. Lorsque j’avais une opinion sur une autre personne et que j’étais amenée à parler de sa situation, j’exagérais les faits et ajoutais des commentaires. Pendant l’accomplissement de mon devoir, pour mes propres intérêts, je trompais les autres et truquais Dieu… Toutes ces circonstances et expressions ne se manifestaient-elles pas parce que je n’étais pas entrée dans la vérité, parce que mon point de vue était faussement présomptueux, en raison de l’absence de changement dans mon tempérament ? C’est seulement maintenant que je comprends : ce n’est que lorsque quelqu’un comprend la vérité, qu’il entre dans la vérité et qu’il modifie son tempérament, qu’il peut infailliblement refléter des faits objectifs et examiner correctement et justement chaque chose qui lui arrive. Si quelqu’un ne possède pas la vérité, il est impossible de percevoir l’essence de la question et par conséquent de parler franchement. Il est encore moins probable qu’une personne soit en mesure de parler franchement, si elle vit dans une chair corrompue, avec un tempérament inchangé et si elle fait les choses pour ses intentions et objectifs personnels.

Ô Dieu ! Je Te remercie de Ton éclairage et de Ta conduite qui m’ont aidée à reconnaître que j’étais bien naïve et présomptueuse de croire que je parlais franchement en me fondant sur mon propre naturel et en dépendant sur ma propre persévérance ! Le fait que je puisse afficher une telle arrogance et ignorance révèle davantage combien j’ignorais complètement à quel point j’avais été corrompue par Satan. À partir d’aujourd’hui, je tiens à rechercher davantage la vérité de toutes mes forces, à ne ménager aucun effort pour chercher à modifier mon tempérament, à m’entraîner à regarder les gens et les choses en accord avec les paroles de Dieu, et à m’efforcer de devenir bientôt une personne honnête qui à la fois parle en toute franchise et travaille en toute sincérité.

Contenu connexe

  • J’ai expérimenté le salut de Dieu

    Par Cheng Hao, Chine Le devoir que ma femme et moi accomplissons dans l’église est celui de prêcher l’Évangile. Il y a peu de temps, ma femme a été pr…

  • L’orgueil précède la chute

    Dans la bible, le livre des proverbes dit, « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute » (Proverbes 16:18). Juste comme je plongeais tête première dans mon travail avec de grands espoirs, j’ai ressenti, dans mon cœur, que je ne parvenais pas à atteindre Dieu. Non seulement mon travail ne s’est pas résolu, mais l’efficacité de notre évangile passa de monter en flèche à piquer du nez. Je suis tombé dans une position extrêmement douloureuse sans être certain de ce que j’avais fait de mal.

  • Seul l’amour de Dieu est réel

    Par Xiaodong, Chine Dieu a dit : « La nation chinoise, corrompue pendant des milliers d’années, a survécu jusqu’à aujourd’hui, toutes sortes de « viru…

  • La parole de Dieu m’a éveillée

    Dans le passé, j’avais toujours pensé que quand Dieu disait « une marionnette et un traître qui fuit le grand trône blanc, » Il faisait référence à ceux qui acceptaient le travail à un certain moment, mais en venaient à faire marche arrière parce qu’ils ne vouvaient accepter la souffrance de Son châtiment et jugement