Aucune vidéo. Ajoutez-en une maintenant !

Musique chrétienne 2020 « L'arrangement de la fin de l'homme par Dieu »

Vidéos d'hymnes 310  2020-07-12

L'homme juge l'homme par son comportement :

une bonne conduite est juste ; une mauvaise est nocive.

Certains font de bonnes actions pour obtenir un bon avenir.

Certains tentent de bonnes paroles pour une issue favorable.

À tort, ils pensent que Dieu détermine leurs fins

selon leurs comportements ou en écoutant leurs discours.

Beaucoup souhaitent utiliser ces bonnes actions et paroles,

ils tentent de tromper Dieu pour une faveur éphémère.

Dieu juge les hommes à leur essence,

au fait qu'ils Lui obéissent ou pas.

Celui qui se soumet à Dieu est juste,

celui qui ne le fait pas est un ennemi,

qu'importe sa conduite, bonne ou mauvaise,

qu'importent ses paroles, vraies ou fausses.

Dieu juge les hommes à leur essence,

au fait qu'ils Lui obéissent ou pas.

À l'avenir, ceux qui vivront dans un état de repos

auront enduré la tribulation

et auront témoigné de Dieu.

Tous auront accompli leurs devoirs

et Lui auront obéi sciemment.

Ceux qui auront vaguement rempli leur office

sans pratiquer la vérité

ne pourront pas demeurer.

Dieu a des normes justes pour la fin de chacun,

qui ne se basent pas sur les paroles, la conduite

ou les actes humains sur une période.

Personne n'échappe au revers de sa méchanceté.

Personne ne peut cacher ses péchés pour échapper à la destruction.

Les méchants ne peuvent survivre éternellement,

ni même trouver le repos.

Seuls les justes le trouvent, ce sont les maîtres du repos.

Une fois sur le droit chemin,

les hommes auront une vie normale.

Ils accompliront tous leurs devoirs, fidèles à Lui.

Ils abandonneront leur désobéissance et leur corruption.

Ils ne vivront que pour Dieu, sans résister.

Ils pourront obéir à Dieu,

c'est la vie de Dieu et de l'homme.

Ce sera la vie du Royaume,

une vie de repos et de paix.

Dieu juge les hommes à leur essence,

au fait qu'ils Lui obéissent ou pas.

Celui qui se soumet à Dieu est juste,

celui qui ne le fait pas est un ennemi,

qu'importe sa conduite, bonne ou mauvaise,

qu'importent ses paroles, vraies ou fausses.

Dieu juge les hommes à leur essence,

au fait qu'ils Lui obéissent ou pas.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »