Aucune vidéo. Ajoutez-en une maintenant !

Paroles de Dieu quotidiennes | « Servir comme les Israélites » | Extrait 461

De nos jours, beaucoup de gens ne font pas attention aux leçons à tirer quand ils collaborent avec les autres. J'ai découvert que beaucoup d'entre vous ne peuvent tirer aucune leçon quand ils collaborent avec les autres ; la plupart d'entre vous s'en tiennent à leurs propres opinions. Lorsque tu travailles dans l'Église, tu dis ce que tu penses, un autre dit ce qu'il pense, et l'un n'a aucun rapport avec l'autre ; vous ne coopérez pas du tout en fait. Vous êtes tous très absorbés par la simple communication de vos propres idées ou par la libération des « fardeaux » que vous portez à l'intérieur de vous, vous ne cherchez pas la vie, même de la façon la plus médiocre. Tu sembles ne faire le travail que de façon superficielle, croyant toujours que tu devrais suivre ton propre chemin, peu importe ce que quiconque dit ou pense ; tu crois que tu devrais échanger selon la direction du Saint-Esprit, quelles que soient les circonstances des autres. Tu n'es pas capable de découvrir les forces des autres et tu n'es pas capable non plus de t'examiner toi-même. Votre acceptation des choses est vraiment perverse et erronée. On peut dire que même maintenant, tu manifestes toujours beaucoup de suffisance, comme si tu avais rechuté dans cette vieille maladie. Vous ne communiquez pas les uns avec les autres de manière à atteindre une ouverture totale. Par exemple, vous ne communiquez jamais sur le type de résultat que vous avez atteint en travaillant dans certaines Églises ou sur la condition récente de tes états intérieurs, etc. ; vous ne communiquez tout simplement jamais à propos de telles choses. Vous ne prêtez absolument aucune attention à certaines pratiques comme l'abandon de vos propres notions ou le renoncement à vous-mêmes. Les dirigeants et les ouvriers ne pensent qu'à la manière d'empêcher leurs frères et sœurs d'être négatifs et la manière de les amener à suivre avec vigueur. Cependant, vous pensez tous que suivre avec vigueur est suffisant en soi, et fondamentalement, vous ne comprenez pas ce que signifient se connaître soi-même et renoncer à soi-même, encore moins comprenez-vous ce que signifie servir en harmonie avec les autres. Vous ne pensez qu'à avoir vous-mêmes la volonté de rendre à Dieu Son amour, à avoir la volonté de vivre vous-mêmes le style de Pierre. En dehors de ces choses, vous ne pensez à rien d'autre. Tu dis même que peu importe ce que font les autres, tu ne te soumettras pas aveuglément, et que peu importe comment sont les autres, toi-même tu chercheras à être perfectionné par Dieu, et cela suffira. Le fait est, cependant, que ta volonté n'a pas du tout trouvé une expression concrète dans la réalité. Tout cela n'est-il pas le genre de comportement que vous affichez de nos jours ? Chacun de vous tient fermement à sa propre idée, et vous désirez tous être perfectionnés. Je vois que vous avez servi pendant si longtemps sans avoir fait beaucoup de progrès ; en particulier, dans cette leçon du travail ensemble en harmonie, vous n'avez absolument rien obtenu ! Lorsque tu visites les Églises, tu communiques à ta manière et les autres communiquent à leur manière. Il y a rarement une collaboration harmonieuse, et cela est encore plus vrai pour les adeptes de rang inférieur. C'est-à-dire qu'il y a rarement parmi vous quelqu'un qui comprend ce que servir Dieu signifie ou comment on doit servir Dieu. Vous êtes embrouillés et vous traitez les leçons de ce genre comme des questions insignifiantes. Il y a même beaucoup de gens qui non seulement n'arrivent pas à pratiquer cet aspect de la vérité, mais qui font aussi sciemment du tort. Même ceux qui ont servi pendant de nombreuses années se battent et complotent les uns contre les autres. Ils sont jaloux et compétitifs. C'est chacun pour soi et ils ne collaborent pas du tout. Toutes ces choses ne représentent-elles pas votre stature réelle ? Vous qui servez ensemble quotidiennement, vous êtes comme les Israélites qui servaient directement Dieu Lui-même chaque jour dans le temple. Comment se fait-il que vous, qui servez Dieu, ne sachiez pas du tout comment vous concerter ou comment servir ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »