Aucune vidéo. Ajoutez-en une maintenant !

Paroles de Dieu quotidiennes | « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) » | Extrait 198

Aujourd'hui, Je travaille sur les élus de Dieu en Chine pour révéler tous leurs tempéraments rebelles et pour démasquer toute leur laideur, et cela définit le contexte permettant de dire tout ce que Je dois dire. Ensuite, quand Je réaliserai la prochaine étape de l'œuvre de la conquête de l'univers entier, J'utiliserai Mon jugement exercé sur vous pour juger l'injustice de tous les hommes dans l'univers entier, car vous représentez les rebelles dans l'humanité. Ceux qui ne pourront pas monter au créneau deviendront simplement des faire-valoir et des objets de service, alors que ceux qui le pourront seront utilisés. Pourquoi dis-Je que ceux qui ne pourront pas monter au créneau serviront uniquement de faire-valoir ? C'est parce que toutes Mes paroles et toute Mon œuvre actuelles visent vos origines et parce que vous êtes devenus les représentants et la quintessence du rebelle parmi toute l'humanité. Plus tard, pour conquérir les nations étrangères, Je vais utiliser ces paroles qui servent à votre conquête, alors que tu n'en auras pas profité toi-même. Cela ne fait-il pas de toi un faire-valoir ? Les tempéraments corrompus de toute l'humanité, les actes rebelles de l'homme, les images et les faces laides de l'homme, tout est conservé aujourd'hui dans les paroles qui servent à vous conquérir. Je vais ensuite utiliser ces paroles pour conquérir les gens de toutes les nations et de toutes les confessions parce que vous êtes l'archétype, le précédent. Cependant, Mon but n'était pas de vous abandonner volontairement ; si tu ne réussis pas ta poursuite et démontres ensuite que tu es incurable, ne serais-tu pas tout simplement un objet de service et un faire-valoir ? J'ai dit un jour que Ma sagesse s'exerce sur la base des plans de Satan. Pourquoi ai-Je dit cela ? N'est-ce pas là la vérité qui fonde ce que Je dis et ce que Je fais maintenant ? Si tu ne peux pas monter au créneau, si tu n'es pas perfectionné, mais plutôt puni, ne deviendras-tu pas un faire-valoir ? Tu as peut-être beaucoup souffert en ton temps, mais tu ne comprends toujours rien ; tu ignores tout de la vie. Bien que tu aies été châtié et jugé, tu n'as pas du tout changé, et au plus profond de toi-même, tu n'as pas gagné la vie. Lorsqu'il sera question de tester ton travail, tu expérimenteras une épreuve aussi violente que le feu, voire même une plus grande tribulation. Ce feu transformera tout ton être en cendres. En tant qu'homme dépourvu de vie, ne possédant pas une once d'or pur à l'intérieur, encore enlisé dans l'ancien tempérament corrompu, et qui n'est même pas capable de faire du bon travail en tant que faire-valoir, comment ne pourrais-tu pas être éliminé ? Quelle est l'utilité de l'œuvre de la conquête pour quelqu'un qui vaut moins qu'un centime, quelqu'un qui ne possède pas la vie ? Quand ce moment viendra, vos jours seront plus difficiles que ceux de Noé et de Sodome ! Tes prières ne te feront alors aucun bien. Comment pourrais-tu revenir plus tard et te repentir de nouveau quand l'œuvre du salut est déjà terminée ? Une fois que toute l'œuvre du salut a été faite, il n'y en aura plus. Ce qu'il y aura, c'est le début de l'œuvre de la punition de ceux qui sont mauvais. Tu résistes, tu te rebelles et tu fais des choses que tu sais être mauvaises. N'es-tu pas la cible d'une punition sévère ? Je te l'explique clairement aujourd'hui. Si tu choisis de ne pas écouter, quand le désastre te frappera plus tard, ne sera-t-il pas trop tard si, alors seulement, tu commences à ressentir des regrets et commences à croire ? Je te donne une chance de te repentir aujourd'hui, mais tu es peu disposé à le faire. Combien de temps veux-tu attendre ? Jusqu'au jour du châtiment ? Je ne Me souviens pas, aujourd'hui, de tes transgressions passées ; Je te pardonne sans cesse, Me détournant de ton côté négatif pour ne regarder que ton côté positif, parce que toutes Mes paroles et Mon œuvre présentes visent à te sauver, et Je n'ai aucune mauvaise intention envers toi. Et pourtant, tu refuses d'entrer ; tu ne peux pas faire la différence entre le bien et le mal, et tu ne sais pas comment apprécier la gentillesse. De telles personnes n'attendent-elles pas simplement l'arrivée de la punition et de la juste rétribution ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »