Aucune vidéo. Ajoutez-en une maintenant !

Musique chrétienne 2020 « Dieu ne loue que ceux qui servent le Christ sincèrement »

Vidéos d'hymnes 136  2020-07-12

Vous voulez tellement que Dieu Se réjouisse de vous,

mais vous êtes très loin de Dieu, donc, quel est le problème ?

Vous n'acceptez que Ses paroles, pas Ses traitements ni Ses émondages,

encore moins Ses plans, ou une foi totale en Lui.

Alors, quel est le problème ? Votre foi est comme

une coquille d'œuf qui est totalement vide,

car votre foi ne vous a donné ni la vie, ni la vérité,

mais vous a donné de faux espoirs et des rêves.

Vous croyez au Dieu du ciel et niez le Dieu sur terre,

mais Je rejette cette opinion que vous avez.

Je loue ceux qui servent sincèrement le Dieu sur terre,

jamais ceux qui ne reconnaissent pas le Christ sur terre.

Ils n'échapperont pas quand Je punirai les méchants,

peu importe leur loyauté envers le Dieu du ciel.

La vraie raison de votre croyance en Dieu

est votre espoir, votre survie, au lieu de la vérité, la vie.

Votre foi est sans gêne,

seules les faveurs de Dieu vous importent,

et cela ne peut être en aucun cas de la vraie foi.

Alors, comment ce genre de foi peut-il porter ses fruits ?

Le seul intérêt de votre croyance en Dieu

est d'utiliser Dieu pour arriver à vos fins.

N'est-ce pas une offense à Son tempérament ?

Vous croyez au Dieu du ciel et niez le Dieu sur terre,

mais Je rejette cette opinion que vous avez.

Je loue ceux qui servent sincèrement le Dieu sur terre,

jamais ceux qui ne reconnaissent pas le Christ sur terre.

Ils n'échapperont pas quand Je punirai les méchants,

peu importe leur loyauté envers le Dieu du ciel.

Ils sont méchants envers Dieu, ceux qui n'obéissent pas au Christ

et ceux qui ne connaissent pas ou ne reconnaissent pas le Christ.

Je loue ceux qui servent sincèrement le Dieu sur terre,

jamais ceux qui ne reconnaissent pas le Christ sur terre.

Ils n'échapperont pas quand Je punirai les méchants,

peu importe leur loyauté envers le Dieu du ciel.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »