1. Les brebis de Dieu entendent Sa voix, et ce n’est qu’en entendant la voix de Dieu que l’on peut rencontrer le Seigneur qui est revenu

1. Les brebis de Dieu entendent Sa voix, et ce n’est qu’en entendant la voix de Dieu que l’on peut rencontrer le Seigneur qui est revenu

Versets bibliques pour référence :

« Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6).

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

« Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27).

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2:7).

Paroles de Dieu concernées :

Parce que nous cherchons à suivre les pas de Dieu, il nous appartient de chercher la volonté de Dieu, Ses paroles et Ses déclarations, car partout où des paroles nouvelles sont prononcées par Dieu, Sa voix se fait entendre, et là où se trouvent les pas de Dieu, il y a Ses actes. Là où il y a expression de Dieu, il y a apparition de Dieu, et là où Dieu apparaît, la vérité, le chemin et la vie existent. En cherchant les pas de Dieu, vous avez ignoré les paroles : « Dieu est la vérité, le chemin et la vie ». C’est ainsi que nombreux sont ceux qui, même quand ils reçoivent la vérité, ne croient pas qu’ils ont trouvé les pas de Dieu et reconnaissent encore moins Son apparition. Quelle grave erreur ! L’apparition de Dieu ne peut correspondre aux notions de l’homme, et encore moins peut-elle advenir à sa demande. Dieu fait Ses propres choix et établit Ses propres plans quand Il accomplit Son œuvre ; de plus, Il a Ses propres objectifs et Ses propres méthodes. Quelle que soit l’œuvre à accomplir, point n’est besoin pour Lui de discuter de Son œuvre avec l’homme ou de lui demander son avis, encore moins d’informer tout le monde de Son œuvre. Tel est le tempérament de Dieu, qui, en outre, devrait être reconnu de tous. Si vous désirez être le témoin de l’apparition de Dieu et suivre Ses pas, vous devez d’abord vous éloigner de vos propres notions. Vous ne devez pas exiger de Dieu qu’Il fasse ceci ou cela, et encore moins dois-tu Le confiner dans tes propres limites et notions. Au lieu de cela, on devrait se demander comment chercher les pas de Dieu, comment accepter Son apparition et comment se soumettre à l’œuvre nouvelle de Dieu : voilà ce que l’homme devrait faire. Puisque l’homme n’est pas et ne possède pas la vérité, il devrait chercher, accepter et obéir.

Extrait de « L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair

La parole de Dieu ne peut pas prétendre être celle de l’homme, et la parole de l’homme peut d’autant moins prétendre être celle de Dieu. Un homme utilisé par Dieu n’est pas le Dieu incarné et le Dieu incarné n’est pas un homme utilisé par Dieu. Il y a là une différence fondamentale. Peut-être qu’après avoir lu ces mots, tu ne les reconnais pas comme étant les paroles de Dieu, seulement comme l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme. Dans ce cas, tu es aveuglé par l’ignorance. Comment les paroles de Dieu peuvent-elles être les mêmes que l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme ? Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers la nouvelle ère. L’éclairage reçu par l’homme n’est constitué que de simples instructions pour la pratique ou la connaissance. Il ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler les mystères de Dieu Lui-même. Au bout du compte, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme. Si l’homme considère les paroles de Dieu comme un simple éclairage du Saint-Esprit et prend les paroles des apôtres et des prophètes comme des paroles dites par Dieu en personne, alors l’homme se fourvoie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de Dieu doit s’acquérir en lisant et en comprenant les paroles de Dieu. Certains disent : « Je n’ai pas vu Dieu incarné, alors comment pourrais-je connaître Dieu ? » En fait, les paroles de Dieu sont une expression de Son tempérament. À partir des paroles de Dieu, tu peux voir Son amour et Son salut envers les humains, ainsi que Sa méthode pour les sauver […] C’est parce que Ses paroles sont exprimées par Dieu Lui-même, et non écrites par des humains. Elles ont été personnellement exprimées par Dieu ; Dieu Lui-même exprime Ses propres paroles et Sa voix intérieure. Pourquoi les appelle-t-on des paroles qui viennent du cœur ? C’est parce qu’elles viennent du fond du cœur et expriment Son tempérament, Sa volonté, Ses pensées, Son amour pour l’humanité, le fait qu’Il sauve l’humanité et Ses attentes vis-à-vis de l’humanité […] Les déclarations de Dieu contiennent des paroles dures et des paroles douces et attentionnées, ainsi que certaines paroles révélatrices qui ne sont pas conformes aux souhaits des hommes. Si tu ne regardes que les paroles révélatrices, tu auras peut-être l’impression que Dieu est plutôt strict. Si tu ne regardes que les paroles douces, tu auras peut-être l’impression que Dieu n’a pas beaucoup d’autorité. Tu ne devrais donc pas les prendre hors contexte ; considère-les plutôt sous tous les angles. Parfois, Dieu parle selon une perspective douce et compatissante et les gens voient alors Son amour pour l’humanité ; parfois, Il parle selon une perspective très stricte et les gens voient alors Son tempérament qui ne tolère aucune offense. L’homme est déplorablement souillé et n’est pas digne de voir le visage de Dieu ou de se présenter devant Lui. Que les gens soient désormais autorisés à se présenter devant Lui relève purement de Sa grâce. La sagesse de Dieu peut être vue à partir de la manière dont Il œuvre et de la signification de Son œuvre. Les gens peuvent toujours voir ces choses dans les paroles de Dieu, même sans aucun contact direct de Sa part.

Extrait de « Comment connaître Dieu incarné », dans Récits des entretiens de Christ

Cette fois, Dieu vient faire Son œuvre non dans un corps spirituel, mais dans un corps très ordinaire. Non seulement est-ce le corps de la deuxième incarnation de Dieu, mais aussi celui dans lequel Dieu revient S’incarner. C’est une chair très ordinaire. En Lui, tu ne peux rien voir qui soit différent des autres, mais tu peux recevoir de Lui les vérités que tu n’as jamais entendues avant. Cette chair insignifiante est l’incarnation de toutes les paroles de vérité de Dieu. Elle réalise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et est une expression de tout Son tempérament, que l’homme doit comprendre. Ne désires-tu pas ardemment voir le Dieu du ciel ? Ne désires-tu pas ardemment Le comprendre ? Ne désirais-tu pas ardemment voir la destination de l’humanité ? Il te dévoilera tous ces secrets qu’aucun homme n’a pu te dévoiler. Il te dira aussi les vérités que tu ne comprends pas. Il est ta porte d’entrée dans le royaume et ton guide dans la nouvelle ère. Une chair si ordinaire renferme de nombreux mystères insondables. Ses actions sont peut-être incompréhensibles pour toi, mais le but de l’œuvre qu’Il accomplit suffit à te montrer qu’Il n’est pas une simple chair, comme le croit l’homme. Car Il représente la volonté de Dieu, ainsi que Son attention pour l’humanité dans les derniers jours. Bien que tu n’entendes pas Ses paroles, qui semblent ébranler les cieux et la terre, ne voies pas Ses yeux tels des flammes ardentes, ni ne sentes la discipline de Sa verge de fer, tu peux entendre Sa fureur dans Ses paroles et savoir qu’Il montre de la compassion pour l’humanité. Tu peux voir le tempérament juste de Dieu et Sa sagesse, ainsi que te rendre compte de Sa sollicitude pour l’humanité tout entière. Dieu œuvre dans les derniers jours pour permettre à l’homme de voir le Dieu du ciel vivre parmi les hommes sur terre et de Le connaître, Lui obéir, Le vénérer et L’aimer. C’est pourquoi Il S’est fait chair une deuxième fois.

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a réalisé une grande chose parmi les hommes », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu vient sur terre accomplir Son œuvre, tout ce que les hommes voient, ce sont les événements surnaturels. Ce qu’ils voient de leurs yeux et ce qu’ils entendent avec leurs oreilles, tout cela est surnaturel, car Son œuvre et Ses paroles leur sont incompréhensibles et inaccessibles. Si quelque chose du ciel est apporté sur la terre, comment pourrait-ce être autrement que surnaturel ? Les mystères du royaume des cieux ont été apportés sur la terre, des mystères trop merveilleux et trop sages pour que l’homme les comprenne ou les perce. N’appartenaient-ils pas tous au surnaturel ? […] Quel aspect de l’œuvre accomplie par le Dieu incarné aujourd’hui n’est pas surnaturel ? Ses paroles sont incompréhensibles et inaccessibles pour toi, et Son œuvre ne peut être faite par aucun homme. Ce qu’Il comprend ne peut absolument pas être compris par l’homme, et l’homme ne peut pas non plus connaître d’où vient Sa connaissance. Certains disent : « Moi aussi je suis normal, comme Toi, comment peut-il se faire que je ne sache pas ce que Tu sais ? Je suis plus vieux et plus riche en expérience, alors comment peux-Tu savoir ce que je ne sais pas ? » Tout cela, en ce qui concerne l’homme, est hors de la portée de l’homme. Ensuite, il y a ceux qui disent : « Personne ne connaît vraiment l’œuvre qui a été réalisée en Israël, et même les exégètes de la Bible ne peuvent offrir aucune explication ; comment se fait-il que Tu la connaisses ? » Tout cela ne relève-t-il pas du surnaturel ? Il n’a aucune expérience des prodiges, mais Il sait tout ; Il parle et exprime la vérité avec la plus grande facilité. Cela ne relève-t-il pas du surnaturel ? Son œuvre transcende ce qui est à la portée de la chair. Elle est inaccessible à la pensée de tout être de chair et est tout à fait inconcevable par l’esprit et le raisonnement de l’homme. Bien qu’Il n’ait jamais lu la Bible, Il comprend l’œuvre de Dieu en Israël. Et bien qu’Il Se tienne sur la terre pendant qu’Il parle, Il parle des mystères du troisième ciel. Quand l’homme lit ces paroles, un sentiment envahit l’homme : « N’est-ce pas la langue du troisième ciel ? » Tout cela ne dépasse-t-il pas ce qui peut être réalisé par un homme normal ?

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Il est bien conscient de l’essence de l’homme et Il peut exposer toutes sortes de pratiques se rapportant à toutes sortes de gens. Il est encore plus habile à exposer le tempérament corrompu et le comportement rebelle des êtres humains. Il ne vit pas parmi les gens mondains, mais Il est au courant de la nature des mortels et de toutes les corruptions des gens mondains. Tel est Son être. Bien qu’Il ne transige pas avec le monde, Il connaît les règles de négociation du monde, car Il comprend parfaitement la nature humaine. Il connaît l’œuvre de l’Esprit que les yeux de l’homme ne peuvent pas voir et que les oreilles de l’homme ne peuvent pas entendre, l’œuvre aussi bien d’aujourd’hui que du passé. Cela inclut la sagesse qui ne constitue pas une philosophie de vie ni un émerveillement qui est difficile à comprendre pour les gens. C’est ce qu’Il est, ouvert aux gens et aussi caché aux gens. Il n’exprime pas l’être d’une personne extraordinaire, mais les attributs inhérents et l’être de l’Esprit. Il ne voyage pas dans le monde entier, mais connaît tout du monde. Il contacte les « anthropoïdes » qui n’ont aucune connaissance ou aucune intuition, mais Il exprime des paroles qui sont plus élevées que la connaissance et qui dépassent les grands hommes. Il vit parmi des gens obtus et engourdis qui n’ont pas d’humanité et qui ne comprennent pas les conventions et la vie de l’humanité, mais Il peut demander à l’humanité de vivre une humanité normale, tout en exposant la vile et faible condition humaine de l’humanité. Tout cela, c’est Son être, plus élevé que l’être de tout individu de chair et de sang. Pour Lui, il n’est pas nécessaire d’expérimenter une vie sociale compliquée, lourde et sordide pour faire l’œuvre qu’Il doit faire et pour bien exposer l’essence de l’humanité corrompue. Une vie sociale sordide n’édifie pas Sa chair. Son œuvre et Ses paroles n’exposent que la désobéissance de l’homme et ne fournissent pas à l’homme l’expérience et les enseignements requis pour traiter avec le monde. Il n’a pas besoin d’enquêter sur la société ou sur la famille de l’homme quand Il donne la vie à l’homme. Exposer et juger l’homme n’est pas une expression des expériences de Sa chair, mais une révélation de l’injustice de l’homme après avoir longtemps connu la désobéissance de l’homme et avoir abhorré la corruption de l’humanité. Toute Son œuvre consiste à exposer Son tempérament à l’homme et à exprimer Son être. Lui seul peut faire cette œuvre ; un individu de chair et de sang ne pourrait pas la réaliser.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu continue Ses déclarations, employant diverses méthodes et perspectives pour nous réprimander sur ce que nous devrions faire tout en faisant entendre la voix de Son cœur en même temps. Ses paroles détiennent un pouvoir vital, nous montrent le chemin que nous devrions emprunter et nous permettent de comprendre ce qu’est la vérité. Nous commençons à être attirés par Ses paroles, à porter notre attention sur Son ton et Sa manière de parler et, inconsciemment, à nous intéresser aux sentiments les plus profonds de cet homme quelconque. Il régurgite le sang de Son cœur en œuvrant pour nous, perd le sommeil et l’appétit à cause de nous, pleure pour nous, soupire pour nous, malade, Il gémit pour nous, endure l’humiliation au nom de notre destination et de notre salut. Notre apathie et notre rébellion font couler des larmes et du sang de Son cœur. Cette façon d’être et d’avoir n’appartient à aucune personne ordinaire, pas plus qu’elle ne peut être possédée ou acquise par un être humain corrompu, quel qu’il soit. Il fait montre d’une tolérance et d’une patience qu’aucune personne ordinaire ne possède et Son amour n’est pas quelque chose dont est doté un être créé, quel qu’il soit. Personne, à part Lui, ne peut connaître toutes nos pensées, avoir une compréhension si claire et si complète de notre nature et de notre essence, juger la rébellion et la corruption de l’humanité ni nous parler et œuvrer ainsi parmi nous au nom de Dieu qui est dans les cieux. Personne, à part Lui, n’est doté de l’autorité, de la sagesse et de la dignité de Dieu. Le tempérament de Dieu, ainsi que ce que Dieu a et est se manifestent en Lui dans leur intégralité. Personne, à part Lui, ne peut nous montrer le chemin et nous apporter la lumière. Personne, à part Lui, ne peut révéler les mystères que Dieu n’a pas dévoilés depuis la création. Personne, à part Lui, ne peut nous sauver de la servitude imposée par Satan et de notre propre tempérament corrompu. Il représente Dieu. Il exprime le tréfonds du cœur de Dieu, les exhortations de Dieu et les paroles de jugement de Dieu envers l’humanité. Il a commencé une nouvelle ère, un nouvel âge, et inauguré une terre, un ciel et une œuvre nouveaux. Il nous a apporté l’espoir, mettant fin à la vie que nous menions sans direction et permettant à tout notre être de voir, dans une clarté totale, le chemin du salut. Il a conquis tout notre être et gagné notre cœur. À partir de ce moment-là, notre esprit est devenu conscient et notre humeur semble être ranimée : cette personne ordinaire, insignifiante, qui vit parmi nous et que nous rejetons depuis longtemps, n’est-elle pas le Seigneur Jésus qui occupe toujours nos pensées, que nous soyons éveillés ou en train de rêver, et que nous désirons ardemment nuit et jour ? C’est Lui ! C’est vraiment Lui ! Il est notre Dieu ! Il est la vérité, le chemin et la vie !

Extrait de « Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment », dans La Parole apparaît dans la chair

1. Les brebis de Dieu entendent Sa voix, et ce n’est qu’en entendant la voix de Dieu que l’on peut rencontrer le Seigneur qui est revenu