Que connais-tu de la foi ?

Que connais-tu de la foi ?

En l’homme n’existe que le mot indéfini « foi », mais l’homme ne sait pas ce qu’est la foi, et encore moins pourquoi il a la foi. L’homme comprend trop peu et est trop déficient. Sa foi en Moi n’est qu’irréfléchie et ignare. Bien qu’il ne sache pas ce qu’est la foi ni pourquoi il a foi en Moi, il continue de croire de manière obsessionnelle. Ce que Je demande à l’homme, ce n’est pas de simplement faire appel à Moi ainsi, ni de croire en Moi avec désinvolture. Car J’accomplis Mon œuvre pour que l’homme Me voie et Me connaisse, non pas pour qu’il soit impressionné et Me regarde différemment. J’ai déjà montré de nombreux signes et accompli de nombreux prodiges et miracles. Les Israélites à l’époque M’ont témoigné une grande admiration et ont beaucoup vénéré Mon exceptionnelle capacité à guérir les malades et exorciser les démons. À l’époque, les Juifs pensaient que Mes pouvoirs de guérison étaient magistraux et extraordinaires. Grâce aux nombreux actes que J’accomplissais, ils Me vénéraient tous et avaient beaucoup d’admiration pour l’ensemble de Mes pouvoirs. Ainsi, tous ceux qui M’ont vu faire des miracles Me suivaient de près, de sorte que des milliers M’entouraient pour Me voir guérir les malades. Je montrais beaucoup de signes et accomplissais nombre de prodiges, mais l’homme Me considérait simplement comme un grand médecin. Je prononçais aussi beaucoup d’enseignements pour les gens à l’époque, mais ils Me considéraient simplement comme un enseignant supérieur à ses disciples. Aujourd’hui encore, même après que les hommes ont vu les récits historiques de Mon œuvre, ils continuent de me voir comme un grand médecin qui guérit les malades et un enseignant pour les ignares. Ils ont décidé que J’étais le miséricordieux Seigneur Jésus-Christ. Ceux qui interprètent les Saintes Écritures ont peut-être dépassé Mes compétences de guérison, ou sont peut-être même des disciples qui ont maintenant dépassé leur maître, mais ces hommes de grande renommée, dont les noms sont connus dans le monde entier, Me considèrent bassement comme un simple médecin ! Mes actes sont plus nombreux que les grains de sable sur les plages et Ma sagesse supérieure à celle de tous les fils de Salomon. Pourtant, les hommes Me considèrent seulement comme un médecin sans importance et un enseignant inconnu pour l’homme ! Si nombreux sont ceux qui croient en Moi seulement pour que Je les guérisse. Si nombreux sont ceux qui croient en Moi seulement pour que J’utilise Mes pouvoirs afin de chasser les esprits impurs de leur corps. Si nombreux sont ceux qui ne croient en Moi que pour que Je leur confère la paix et la joie. Si nombreux sont ceux qui ne croient en Moi que pour Me demander une plus grande richesse matérielle. Si nombreux sont ceux qui ne croient en Moi que pour passer cette vie en paix et être sains et saufs dans le monde à venir. Si nombreux sont ceux qui ne croient en Moi que pour éviter les souffrances de l’enfer et recevoir les bénédictions du ciel. Si nombreux sont ceux qui ne croient en Moi que pour avoir du confort temporaire et qui, pourtant, ne cherchent pas à gagner quoi que ce soit dans le monde à venir. Lorsque J’ai fait descendre Ma fureur sur l’homme et Me suis emparé de toute la joie et de toute la paix qu’il possédait à l’origine, l’homme s’est mis à douter. Quand J’ai fait voir à l’homme la souffrance de l’enfer et repris les bénédictions du ciel, la honte de l’homme s’est transformée en colère. Quand l’homme M’a demandé de le guérir, que Je ne lui ai pas prêté attention et que J’ai ressenti de l’aversion envers lui, il s’est éloigné de Moi pour chercher plutôt la voie de la médecine mauvaise et de la sorcellerie. Quand Je lui ai enlevé tout ce qu’il M’avait demandé, l’homme a disparu sans laisser de traces. Par conséquent, Je dis que l’homme a foi en Moi parce que J’accorde trop de grâce et qu’il y a beaucoup trop à gagner. Les Juifs croyaient en Moi pour recevoir Ma grâce et Me suivaient partout où J’allais. Ces hommes ignorants, aux connaissances et à l’expérience limitées, cherchaient seulement à voir les signes que Je montrais et les prodiges que Je réalisais. Ils Me considéraient comme le chef de la maison des Juifs qui pouvait accomplir de très grands miracles. Ainsi, lorsque J’exorcisais les démons des hommes, ils en parlaient beaucoup entre eux, disant que J’étais Élie, que Je suis Moïse, que J’étais le plus ancien de tous les prophètes, que J’étais le plus grand de tous les médecins. En dehors de Moi-même, qui disais que J’étais la vie, le chemin, et la vérité, personne ne pouvait connaître Mon être ni Mon identité. En dehors de Moi-même, qui disais que Mon Père vivait dans le ciel, personne ne savait que J’étais le Fils de Dieu et Dieu Lui-même. En dehors de Moi-même, qui disais que J’allais apporter la rédemption à toute l’humanité et la rançon de l’humanité, personne ne savait que J’étais le Rédempteur de l’humanité. Les hommes ne Me connaissaient que comme un homme bienveillant et compatissant. Et en dehors de Moi-même, qui pouvais expliquer tout ce qui Me concernait, personne ne M’a reconnu ni n’a pensé que J’étais le Fils du Dieu vivant. Telles sont la foi de l’homme en Moi et la façon dont il se joue de Moi. Comment l’homme peut-il témoigner de Moi quand il a de telles opinions à Mon sujet ?

L’homme a foi en Moi, mais ne peut pas Me rendre témoignage, ni témoigner de Moi avant que Je me fasse connaître. L’homme voit seulement que Je dépasse les créatures et tous les saints. Il voit que l’œuvre que J’accomplis ne peut pas être réalisée par les hommes. Ainsi, des Juifs aux hommes de nos jours, toute personne ayant vu Mes actes glorieux est tout simplement pleine de curiosité à Mon égard. Pourtant, la bouche d’aucune créature n’a pu Me rendre témoignage. Seul Mon Père M’a rendu témoignage et M’a tracé un chemin parmi toutes les créatures. Sinon, peu importe la manière dont J’œuvrais, l’homme n’aurait jamais su que J’étais le Seigneur de la création, car il ne sait que prendre et sa foi en Moi ne découle pas de Mon œuvre. L’homme ne Me connaît que parce que Je suis innocent et exempt de péchés, parce que Je peux expliquer de nombreux mystères, parce que Je suis au-dessus de la multitude ou parce qu’il a tiré de Moi de nombreux bénéfices. Pourtant, rares sont ceux qui pensent que Je suis le Seigneur de la création. Voilà pourquoi Je dis que l’homme ne sait pas pourquoi il a foi en Moi. Il ne sait pas quel est le but, ni quelle est la signification de la foi en Moi. L’homme ne détient pas assez de réalité et cela le rend presque indigne de Me rendre témoignage. Vous avez trop peu de foi véritable. Vous avez acquis trop peu, donc votre témoignage est trop faible. De plus, vous comprenez trop peu et êtes trop déficients, ce qui vous rend presque inaptes à témoigner de Mes actes. Votre détermination est en effet considérable, mais êtes-vous certains que vous serez en mesure de témoigner brillamment de l’essence de Dieu ? Ce que vous avez vécu et vu surpasse ce que les saints et prophètes de jadis ont vu et vécu, mais êtes-vous en mesure de rendre un meilleur témoignage que ces saints et prophètes de jadis ? Ce que Je vous donne maintenant dépasse Moïse et éclipse David, alors Je demande que votre témoignage surpasse celui de Moïse et que vos paroles soient meilleures que celles de David. Je vous donne au centuple, alors Je vous demande de Me rembourser de la même manière. Vous devez savoir que Je suis Celui qui donne la vie à l’humanité, et c’est vous qui recevez la vie de Moi et qui devez Me rendre témoignage. C’est le devoir que Je vous confie et que vous devez faire pour Moi. Je vous ai conféré toute Ma gloire et la vie que le peuple élu, les Israélites, n’a jamais reçue. En toute justice, vous devez Me rendre témoignage, Me consacrer votre jeunesse et donner votre vie pour Moi. Celui à qui Je conférerai Ma gloire devra Me rendre témoignage et donner sa vie pour Moi. Je l’ai prédestiné depuis longtemps. Vous avez de la chance que Je vous confère Ma gloire et votre devoir est d’en témoigner. Si vous ne croyez en Moi que pour recevoir des bénédictions, alors Mon œuvre n’aurait pas eu beaucoup de sens et vous n’accompliriez pas votre devoir. Les Israélites n’ont vu que Ma miséricorde, Mon amour et Ma grandeur, et les Juifs, Ma patience et Ma rédemption. Ils n’ont vu que très, très peu de l’œuvre de Mon Esprit, au point qu’ils ne comprenaient qu’un dix millième de ce que vous avez vu et entendu. Ce que vous avez vu dépasse même ce qu’ont vu les principaux sacrificateurs parmi eux. Aujourd’hui, la vérité que vous avez comprise surpasse la leur ; ce que vous avez vu ce jour dépasse ce qui était vu à l’ère de la Loi, ainsi qu’à l’ère de la Grâce, et ce que vous avez vécu dépasse même ce que Moïse et Élie ont vécu. Car ce que les Israélites ont compris n’était que la loi de l’Éternel et ce qu’ils ont vu n’était que Son dos. Ce que les Juifs ont compris n’était que la rédemption de Jésus, ce qu’ils ont reçu n’était que la grâce qu’Il a accordée et ce qu’ils ont vu n’était que Son image dans la maison des Juifs. Ce que vous voyez aujourd’hui, c’est la gloire de l’Éternel, la rédemption de Jésus et tous Mes actes de ce jour. Vous avez également entendu les paroles de Mon Esprit, apprécié Ma sagesse, appris à connaître Ma splendeur et découvert Mon tempérament. J’ai également partagé tout Mon plan de gestion avec vous. Ce que vous avez vu n’est pas seulement un Dieu aimant et miséricordieux, mais un Dieu rempli de justice. Vous avez vu Ma merveilleuse œuvre et su que Je suis rempli de colère et de majesté. En outre, vous savez que J’ai déjà déversé Ma fureur déchaînée sur la maison d’Israël et qu’aujourd’hui, c’est votre tour. Vous avez compris davantage de Mes mystères dans le ciel qu’Ésaïe et Jean. Vous en savez plus sur Ma beauté et Ma respectabilité que tous les saints des générations précédentes. Ce que vous avez reçu n’est pas seulement Ma vérité, Ma voie et Ma vie, mais une vision et une révélation supérieures à celles de Jean. Vous avez compris beaucoup plus de mystères et avez également vu Mon vrai visage. Vous avez accepté davantage de Mon jugement et connaissez davantage de Mon tempérament juste. Ainsi, bien que vous soyez nés dans les derniers jours, votre compréhension est celle de l’ancien et du passé. Vous avez aussi connu ce qui est de ce jour, qui a été accompli par Ma main. Ce que Je vous demande n’est pas déraisonnable, car Je vous ai donné beaucoup et vous avez beaucoup vu en Moi. Par conséquent, Je vous demande de témoigner de Moi auprès des saints de tous les temps. Tel est Mon seul désir.

Mon Père M’a rendu témoignage, mais Je cherche à recevoir une plus grande gloire et des paroles de témoignage de la bouche des créatures. Ainsi, Je vous donne le meilleur de Moi-même pour que vous accomplir votre devoir, conduisant Mon œuvre parmi les hommes à son terme. Vous devez comprendre pourquoi vous croyez en Moi. Si vous Me suivez seulement pour être Mon apprenti ou Mon patient, ou bien pour devenir l’un de Mes saints dans le ciel, alors vous Me suivrez vainement. Me suivre ainsi est tout simplement une perte d’énergie. Croire ainsi en Moi, c’est simplement laisser filer vos jours et gâcher votre jeunesse. À la fin, vous ne recevrez rien. N’est-ce pas un effort en vain ? J’ai depuis longtemps quitté les Juifs et ne suis plus un médecin de l’homme, ni son médicament. Je ne suis plus une bête de somme que l’homme peut conduire ou abattre à volonté. Au contraire, Je suis venu parmi les hommes pour les juger et les châtier l’homme afin qu’ils Me connaissent. Tu dois savoir que J’ai déjà réalisé l’œuvre de la rédemption. Je fus Jésus un temps, mais Je ne pouvais pas le rester pour toujours. De même, Je fus l’Éternel un temps, avant de devenir Jésus plus tard. Je suis le Dieu de l’humanité, le Seigneur de la création, mais Je ne peux pas toujours rester Jésus ou l’Éternel. J’ai été ce que l’homme considérait comme un médecin, mais l’on ne peut pas dire que Dieu est simplement un médecin pour l’humanité. Donc, si tu conserves des perceptions anciennes dans ta foi en Moi, alors tu ne parviendras à rien. Peu importe que tu Me loues ainsi en ce jour : « Comme Dieu aime l’homme ! Il me guérit et me donne des bénédictions, la paix et la joie. Que Dieu est bon pour l’homme ! Si nous avons seulement foi en Lui, alors nous n’avons pas à nous inquiéter de l’argent ni de la richesse… » Je ne peux toujours pas interrompre Mon œuvre originale. Si tu crois en Moi aujourd’hui, tu ne recevras que Ma gloire et seras digne de Me rendre témoignage. Tout le reste sera secondaire. Cela doit être clair pour toi.

Maintenant, sais-tu vraiment pourquoi tu crois en Moi ? Connais-tu vraiment le but et la signification de Mon œuvre ? Connais-tu vraiment ton devoir ? Connais-tu vraiment Mon témoignage ? Si tu crois simplement en Moi, mais que ni Ma gloire ni Mon témoignage ne sont visibles en toi, alors Je t’ai rejeté depuis longtemps. Quant à ceux qui savent tout, ils sont encore plus d’épines dans Mon œil. Dans Ma maison, ils ne sont rien de plus que des obstacles sur Mon chemin. Ils sont l’ivraie qui doit être complètement vannée de Mon œuvre. Ils n’ont pas la moindre utilité et sont bons à rien. Je les déteste depuis longtemps. Quant à ceux qui n’ont pas de témoignage, Ma colère s’abat perpétuellement sur eux et Ma verge ne s’éloigne jamais d’eux. Je les ai remis aux mains du malin depuis longtemps et ils n’ont aucune de Mes bénédictions. Quand le jour viendra, leur punition sera beaucoup plus pénible que celle des folles. Maintenant, Je ne fais que l’œuvre qu’il est Mon devoir d’accomplir. Je vais lier tout le blé en gerbes avec cette ivraie. C’est Mon œuvre maintenant. Cette ivraie sera vannée du bon grain au moment de Mon vannage, ensuite les grains de blé seront rassemblés dans l’entrepôt et l’ivraie vannée sera jetée au feu pour être brûlée en cendres. Maintenant, Mon œuvre consiste simplement à lier tous les hommes en gerbes, c’est-à-dire à les conquérir complètement. Ensuite, Je commencerai à vanner pour révéler la fin de tous les hommes. Tu dois donc savoir comment tu dois Me satisfaire maintenant et comment tu dois emprunter la bonne voie dans ta foi en Moi. Ce que Je désire, c’est ta fidélité, ton obéissance, ton amour et ton témoignage maintenant. Même si tu ne sais pas, à l’heure actuelle, ce que sont le témoignage et l’amour, tu dois Me donner tout ton être et Me remettre les seuls trésors que tu possèdes : ta fidélité et ton obéissance. Tu dois savoir que le témoignage de Ma victoire sur Satan se trouve dans la loyauté et l’obéissance de l’homme, tout comme le témoignage de Ma conquête complète de l’homme. Le devoir de ta foi en Moi est de témoigner pour Moi, de M’être fidèle, à Moi et à personne d’autre, et d’être obéissant jusqu’à la fin. Avant que J’entame la prochaine étape de Mon œuvre, comment Me rendras-tu témoignage ? Comment Me seras-tu fidèle et obéissant ? Vas-tu consacrer toute ta fidélité à ta fonction ou simplement abandonner ? Souhaiterais-tu plutôt te soumettre à tous Mes arrangements (même la mort ou la destruction) ou fuir à mi-chemin pour éviter Mon châtiment ? Je te châtie afin que tu Me rendes témoignage et que tu Me sois fidèle et obéissant. En outre, le châtiment à l’heure actuelle sert à inaugurer la prochaine étape de Mon œuvre et à permettre à l’œuvre de progresser sans entrave. Par conséquent, Je t’exhorte à être sage et à ne pas traiter ta vie ni la signification de ton existence comme un terrain sablonneux sans valeur. Peux-tu savoir exactement ce que sera Ma prochaine œuvre ? Sais-tu comment Je travaillerai dans les jours à venir et comment se déroulera Mon œuvre ? Tu dois connaître la signification de l’expérience que tu as de Mon œuvre et, en outre, la signification de ta foi en Moi. J’ai tant réalisé. Comment pourrais-Je abandonner à mi-chemin comme tu te l’imagines ? J’ai accompli une œuvre si vaste. Comment pourrais-Je la détruire ? En effet, Je suis venu mettre fin à cette ère. Cela est vrai, mais tu dois aussi savoir que Je vais commencer une nouvelle ère, une nouvelle œuvre et, surtout, diffuser l’Évangile du royaume. Ainsi, tu dois savoir que l’œuvre actuelle consiste seulement à commencer une nouvelle ère, à jeter les bases pour la diffusion de l’Évangile à long terme et pour la conclusion future de cette ère. Mon œuvre n’est pas aussi simple que tu le penses, elle n’est pas non plus sans valeur ni sans importance comme tu peux le croire. Par conséquent, Je dois encore te dire : tu dois donner ta vie pour Mon œuvre et, plus encore, tu dois te consacrer à Ma gloire. J’ai tant attendu que tu Me rendes témoignage et J’ai attendu encore plus longtemps que tu répandes Mon Évangile. Tu dois comprendre ce qu’il y a dans Mon cœur.

Que connais-tu de la foi ?