2. Les différences entre le travail de ceux qui sont utilisés par Dieu et le travail des chefs religieux

2. Les différences entre le travail de ceux qui sont utilisés par Dieu et le travail des chefs religieux

Versets bibliques pour référence :

« Jésus, reprenant la parole, lui dit : […] Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux » (Matthieu 16:17-19).

« Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Malheur aux pasteurs d’Israël, qui se paissaient eux-mêmes ! Les pasteurs ne devaient-ils pas paître le troupeau ? Vous avez mangé la graisse, vous vous êtes vêtus avec la laine, vous avez tué ce qui était gras, vous n’avez point fait paître les brebis. Vous n’avez pas fortifié celles qui étaient faibles, guéri celle qui était malade, pansé celle qui était blessée ; vous n’avez pas ramené celle qui s’égarait, cherché celle qui était perdue ; mais vous les avez dominées avec violence et avec dureté. Elles se sont dispersées, parce qu’elles n’avaient point de pasteur ; elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, elles se sont dispersées. Mon troupeau est errant sur toutes les montagnes et sur toutes les collines élevées, mon troupeau est dispersé sur toute la face du pays ; nul n’en prend souci, nul ne le cherche » (Ezéchiel 34:2-6).

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l’apparence de longues prières ; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:13-15).

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. Conducteurs aveugles ! qui coulez le moucheron, et qui avalez le chameau » (Matthieu 23:23-24).

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité » (Matthieu 23:27-28).

Paroles de Dieu concernées :

Le travail accompli par celui qui est utilisé par Dieu vise à coopérer dans le cadre de l’œuvre du Christ ou du Saint-Esprit. Cet homme est élevé parmi les hommes par Dieu, il est là pour diriger tous les élus de Dieu, et il est aussi élevé par Dieu pour faire le travail de la coopération humaine. Avec quelqu’un comme celui-ci, qui est capable de faire le travail de la coopération humaine, la plupart des exigences de Dieu envers l’homme et l’œuvre que le Saint-Esprit doit faire chez l’homme peuvent être réalisées par lui. En d’autres termes : le but de Dieu en utilisant cet homme est de faire en sorte que tous ceux qui suivent Dieu puissent mieux comprendre la volonté de Dieu et puissent parvenir aux exigences de Dieu. Parce que les gens sont incapables de comprendre directement les paroles de Dieu ou la volonté de Dieu, Dieu a élevé quelqu’un qui est utilisé pour effectuer un tel travail. Cette personne qui est utilisée par Dieu peut aussi être décrite comme un canal par lequel Dieu guide les gens, en tant qu’« interprète » qui communique entre Dieu et l’homme. Ainsi, un tel homme est différent de ceux qui travaillent dans la maison de Dieu ou qui sont Ses apôtres. Comme eux, on peut dire qu’il est quelqu’un qui sert Dieu, mais dans la substance de son travail et le contexte de son utilisation par Dieu, il diffère grandement des autres ouvriers et apôtres. En ce qui concerne la substance de son travail et le contexte de son utilisation, l’homme qui est utilisé par Dieu est élevé par Lui, il est préparé par Dieu pour l’œuvre de Dieu et il travaille pour l’œuvre de Dieu Lui-même. Personne ne pourrait jamais accomplir son travail à sa place : c’est la coopération humaine qui est indispensable parallèlement à l’œuvre divine. Le travail accompli par d’autres ouvriers ou apôtres n’est que la communication et la mise en œuvre des nombreux aspects des arrangements des Églises pendant chaque période, ou bien le travail se rapportant à une simple disposition de la vie, afin de maintenir la vie de l’Église. Ces disciples et apôtres ne sont pas nommés par Dieu, et ne peuvent encore moins être considérés comme ceux qui sont utilisés par le Saint-Esprit. Ils sont choisis parmi les Églises et, après avoir été formés et édifiés pendant une certaine période, ceux qui sont qualifiés sont maintenus, tandis que ceux qui sont inaptes sont renvoyés d’où ils sont venus. Parce que ces personnes sont choisies parmi les Églises, certaines montrent leur vrai visage après avoir été faites leaders, et certaines font même beaucoup de mauvaises choses et finissent par être éliminées. L’homme qui est utilisé par Dieu, d’autre part, est quelqu’un qui a été préparé par Dieu, et qui est d’un certain calibre, et a de l’humanité. Il a été préparé et perfectionné à l’avance par le Saint-Esprit, et il est totalement conduit par le Saint-Esprit, et, surtout quand il s’agit de son travail, il est dirigé et commandé par le Saint-Esprit. En conséquence, il n’y a pas moyen de s’écarter du chemin conduisant les élus de Dieu, car Dieu Se charge sûrement de Sa propre œuvre, et Dieu accomplit Sa propre œuvre en tout temps.

Extrait de « À propos de l’utilisation de l’homme par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Le travail selon l’esprit de l’homme est trop facilement réalisé par l’homme. Les pasteurs et les dirigeants du monde religieux, par exemple, comptent sur leurs dons et leurs positions pour faire leur travail. Les gens qui les suivent depuis longtemps seront infectés par leurs dons et influencés d’une certaine manière par leur être. Ils se concentrent sur les dons, les capacités et la connaissance des gens, et ils prêtent attention à des choses surnaturelles et à de nombreuses doctrines irréalistes et profondes (bien sûr, ces doctrines profondes sont inaccessibles). Ils ne se concentrent pas sur les changements dans le tempérament des gens, mais plutôt sur leur formation à la prédication et au travail, sur l’amélioration de la connaissance des gens et de leurs abondantes doctrines religieuses. Ils ne se concentrent pas sur la façon dont le tempérament des gens change ni sur leur compréhension de la vérité. Ils ne se préoccupent pas de l’essence des gens, encore moins d’essayer de connaître les états normaux et anormaux des gens. Ils ne s’opposent pas aux notions des gens ni ne révèlent leurs notions, encore moins émondent-ils les gens pour leurs déficiences ou leurs corruptions. La plupart de ceux qui les suivent servent avec leurs dons et tout ce qu’ils énoncent, ce sont des notions religieuses et des théories théologiques qui sont dépassées par la réalité et complètement inutiles pour donner la vie aux gens. En fait, l’essence de leur travail est de nourrir le talent, d’encourager des gens qui n’ont rien à devenir des diplômés talentueux de séminaire et ensuite aller travailler et diriger.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu sers Dieu avec ton caractère naturel et en fonction de tes préférences. En plus, tu penses toujours que ce que tu es prêt à faire réjouit Dieu et que ce que tu n’es pas prêt à faire est l’objet de la haine de Dieu ; ton travail est entièrement guidé par tes propres préférences. Peut-on appeler cela servir Dieu ? En fin de compte, ton tempérament de vie ne changera pas du tout ; au contraire, ton service te rendra encore plus têtu, enracinant ainsi en profondeur ton tempérament corrompu et, de ce fait, à l’intérieur de toi-même, seront formées des règles pour servir Dieu basées sur rien d’autre que ton propre caractère et sur des expériences découlant de ton service selon ton propre tempérament. Ce sont les expériences et les leçons de l’homme. C’est la philosophie de l’homme sur la vie dans le monde. Des gens de ce genre peuvent être classés parmi les pharisiens et les responsables religieux. S’ils ne se réveillent jamais ni ne se repentent, alors se transformeront sûrement en ces faux Christs et antéchrists qui trompent les gens dans les derniers jours. Les faux Christs et les antéchrists dont on a parlé seront issus de gens comme eux. Si ceux qui servent Dieu suivent leur propre caractère et agissent selon leur propre volonté, alors ils courent le risque d’être chassés n’importe quand. Ils tomberont devant Dieu ceux qui se servent de leurs nombreuses années d’expérience acquise au service de Dieu pour séduire le cœur des gens, leur faire la morale et les contrôler, pour s’élever eux-mêmes, ceux qui jamais ne se repentent, ne se confessent, ni ne renoncent aux avantages que procure la position. Ce sont des gens de même type que Paul, se prévalant de leur ancienneté et exhibant leurs qualités. Dieu ne conduira pas ce type de personnes à la perfection. Ce genre de service fait obstacle à l’œuvre de Dieu.

Extrait de « Servir religieusement doit être interdit », dans La Parole apparaît dans la chair

Regarde simplement les dirigeants de chaque confession religieuse, ils sont tous arrogants et suffisants, et ils interprètent la Bible hors de son contexte et selon leur propre imagination. Ils comptent tous sur les dons et l’érudition pour accomplir leur travail. S’ils étaient incapables de prêcher quelque chose, ces gens les suivraient-ils ? Ils possèdent tout de même une certaine connaissance et peuvent prêcher quelques doctrines, ou savent comment convaincre les autres et comment utiliser des artifices. Ils les utilisent pour amener les hommes devant eux et les tromper. Théoriquement, ces gens croient en Dieu, mais, en réalité, ils suivent leurs dirigeants. S’ils rencontrent quelqu’un qui prêche le vrai chemin, certains d’entre eux disent : « Nous devons consulter notre dirigeant au sujet de notre foi. » Leur foi doit passer par un être humain ; n’est-ce pas un problème ? Que sont donc devenus ces dirigeants ? Ne sont-ils pas devenus des pharisiens, de faux pasteurs, des antéchrists et des obstacles qui empêchent le peuple d’accepter la véritable voie ?

Extrait de « La vraie foi en Dieu ne se confirme que par la recherche de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ

Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de « bonne constitution », mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? Ceux qui ont une haute opinion d’eux-mêmes en présence de Dieu sont les plus abjects des hommes, tandis que ceux qui s’humilient sont les plus honorés. Et ceux qui croient connaître l’œuvre de Dieu, et qui sont capables en plus de proclamer l’œuvre de Dieu aux autres en grande fanfare en même temps qu’ils Le contemplent directement, sont les plus ignorants des hommes. De telles gens sont incapables de témoigner de Dieu ; ils sont arrogants et remplis de vanité. Ceux qui croient qu’ils ont trop peu de connaissances de Dieu en dépit de leur expérience réelle et de leur connaissance pratique de Dieu sont ceux que Dieu aime le plus. Seuls de tels hommes ont un vrai témoignage et sont vraiment capables d’être perfectionnés par Dieu. Ceux qui ne comprennent pas la volonté de Dieu sont des adversaires de Dieu ; ceux qui comprennent la volonté de Dieu, mais ne pratiquent pas la vérité, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui mangent et boivent les paroles de Dieu, mais s’opposent à l’essence des paroles de Dieu, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui ont des notions sur Dieu incarné et en plus ont l’esprit de se rebeller sont des adversaires de Dieu ; ceux qui jugent Dieu sont des adversaires de Dieu ; et quiconque est incapable de connaître Dieu et de témoigner de Lui est un adversaire de Dieu.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu as cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que tu ne Lui as jamais obéi ou que tu n’acceptes pas toutes Ses paroles, et au contraire tu demandes à Dieu de Se soumettre à toi et d’agir conformément à tes notions, alors tu es le plus rebelle de tous et tu es un incroyant. Comment de telles gens pourraient-ils obéir à l’œuvre et à la parole de Dieu qui ne sont pas conformes aux notions de l’homme ? Les plus rebelles sont ceux qui défient Dieu et Lui résistent intentionnellement. Ils sont les ennemis de Dieu, les antéchrists. Ils ont toujours une attitude hostile envers la nouvelle œuvre de Dieu ; ils n’ont jamais la moindre inclination à se soumettre ni ne se sont jamais soumis volontiers ou abaissés eux-mêmes. Ils s’exaltent eux-mêmes devant les autres et ne se soumettent jamais à personne. Devant Dieu, ils se considèrent comme les meilleurs en prédication de la parole et les plus habiles à transformer les autres. Ils ne se débarrassent jamais des « trésors » en leur possession, mais les considèrent comme des biens de famille qui doivent être adorés, prêchés aux autres et utilisés pour enseigner à ces imbéciles qui l’idolâtrent. Il existe en effet un certain nombre de telles gens dans l’Église. On peut dire qu’ils sont des « héros indomptables » qui séjournent dans la maison de Dieu de génération en génération. Ils pensent que prêcher la parole (doctrine) est leur plus grand devoir. D’année en année et de génération en génération, ils s’occupent d’imposer vigoureusement leur devoir « sacré et inviolable ». Personne n’ose les toucher ; personne n’ose les réprimander ouvertement. Ils deviennent des « rois » dans la maison de Dieu, déchaînés et agissant tyranniquement d’âge en âge. Cette bande de démons cherchent à se donner la main et à détruire Mon œuvre ; comment puis-Je permettre à ces démons vivants d’exister sous Mes yeux ?

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

2. Les différences entre le travail de ceux qui sont utilisés par Dieu et le travail des chefs religieux